Un site d'information
proposé par
Habitat

Économies d’énergie: comment tirer le meilleur parti des objets connectés

Thermostat

Pour réduire les dépenses en énergie, certains fabricants proposent des objets connectés spécifiques. Entre les thermostats, les box énergie ou encore les stations météo, ces objets tiennent-ils réellement leurs promesses?

Contrôler sa consommation d’énergie en consommant moins et plus intelligemment: c’est ce que promettent certains objets connectés. Plusieurs installations existent, des plus simples comme les thermostats, aux plus complètes comme les box énergie, toutes reliées au smartphone.

Thermostats, box énergie… Un tri s’impose

Si dans les trois années à venir, 85% des Français envisagent de s’équiper en objets connectés pour la maison, début 2016, 6% en possédaient*. Pour François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique, “il y a du chemin à parcourir” en matière d’objets connectés pour l’habitat. “Il y a des innovations permanentes, il faut faire le tri” entre les différentes installations préconise-t-il.

Parmi ces dispositifs, les thermostats sont commandés à distance sur smartphone, ils permettent d’allumer ou d’éteindre une chaudière en fonction de la température et délivrent des bilans énergétiques en ligne. Selon les modèles un thermostat connecté coûte en moyenne de 99 à 149 euros.

Les box énergie représentent un investissement bien plus conséquent puisqu’elles peuvent valoir jusqu’à 300 euros, sans les accessoires nécessaires (comme les modules de prises et tableau électrique, les thermostats…). Mais l’intérêt de ces objets est réel s’ils sont mis “en relation avec une application et des données”, estime François-Xavier Jeuland.

Avec les box, les fabricants promettent des économies d’énergie allant de 15 à 30%. Selon le coût de l’équipement et la surface du logement, les économies sont variables. L’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) estime que la réduction de la facture énergétique peut atteindre 400 euros pour une maison de 120m2, la première année.

“Se faire accompagner”

D’après un test de 01Net.com, en s’équipant d’un thermostat Nest qui vaut au total entre 324 et 344 euros (thermostat, socle et installation), l’investissement sera rentabilisé en un peu plus de deux ans.

Avant d’investir, “il y a un diagnostic à faire” explique François-Xavier Jeuland, “en fonction des différents équipements, comme le type de chaudière” et tout dépend “de la notion de confort et de l’existant, si c’est dans une passoire énergétique, il n’y a pas de bénéfice”. Ensuite, il faut “être capable de choisir le bon, de le relier à la chaudière, ou il faut se faire accompagner”.

*Sondage Toluna www.quicksurveys.com, réalisé par Internet en France les 3 et 4 janvier 2016 auprès d’un échantillon total de 2013 personnes de 18 ans et plus

 Mélanie Longuet – © Daisy Daisy – Fotolia.com

Vous aimerez aussi

Facture d’énergie : petits gestes pour grands effets

Après un bond de 200 euros en 2012, la facture énergétique des ménages s'est encore alourdie au mois de septembre. Face à la hausse du prix de l'élect...

Connecté, votre chauffage coûte moins cher

Les thermostats connectés arrivent sur le marché avec pour objectif de mieux contrôler le chauffage des ménages.

Ils l'ont dit sur tous les budgets
Entre 60 et 70% des pannes sur les petits appareils sont dues à un manque d’entretien

Camille Beurdeley, déléguée générale du Groupement Interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager

L'habitat connecté, c'est en permanence de l'innovation, il faut faire le tri

François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique

Le marché automobile retrouve ses niveaux d'avant la crise

Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem

Les jeunes ont compris que la thalasso, ce ne sont plus des sommes faramineuses

Philippe Gomez, président du syndicat national de la thalassothérapie

Le sushi n’est pas devenu un produit de masse et ne le deviendra pas

Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil