Un site d'information
proposé par
Santé

6 pistes pour économiser sur le prix des lunettes

lunettes moins cheres prix optique opticien bon plan idées dépenser moins

472€, c’est le prix qu’il vous faudra débourser en moyenne pour une paire de lunettes correctrices. Touslesbudgets.com vous aiguille à travers l’offre existante afin de vous permettre de faire des économies.

Chercher sur Internet

Le Web est certainement le meilleur moyen de trouver la bonne affaire pour votre paire de lunettes. Des plus grandes enseignes (Optic2000, Krys…) aux moins connues (direct-optic.fr, opticaldiscount.com), une multitude de sites proposent verres et montures à prix cassés. Munis de votre ordonnance de verres correcteurs, naviguez sur différentes plateformes en prenant le temps de bien lire les avis de consommateurs et faites-vous aider de comparateurs de prix (leguide.com, cherchons.com, choisir-ses-lunettes.com…). Une feuille de soin ainsi qu’une facture vous seront livrés avec votre paire pour la sécurité sociale, qui rembourse une partie des frais d’optique en ligne, tout comme certaines mutuelles et complémentaires santé.

Ne pas perdre de vue les opticiens

Tout au long de l’année, les opticiens proposent des offres commerciales très intéressantes. Lunettes légères avec réduction, une paire achetée une paire offerte, lunettes pour toute la famille, soldes… Profiter des réductions et offres commerciales des opticiens peut s’avérer très économique. N’hésitez pas à visiter plusieurs boutiques car les écarts de prix varient jusqu’à 80%.
Il n’est pas difficile de comparer les prix des montures, souvent affichés en vitrine des magasins. C’est en revanche beaucoup plus compliqué pour les verres dont le prix, même à qualité égale peut varier jusqu’à 30%. Il est donc important de demander au vendeur de vous fournir un devis détaillé, avec la marque des verres proposés.

=> Lire : Hans Anders veut casser le prix des lunettes

Faire du neuf avec du vieux

Pratique peu connue, il existe pourtant des montures de seconde main un peu partout. La tendance des vide-dressings vous offre un nouveau moyen de dénicher la meilleure affaire. Il est possible de faire monter de nouveaux verres sur une ancienne monture, avec l’aide de votre opticien. Sur Internet, de plus en plus de sites spécialisés ou généralistes existent, pour vous aider à trouver votre monture d’occasion, pour des prix allants d’une dizaine d’euros, à plusieurs centaines (videdressing.com, priceminister.com…).

Acheter directement à l’usine

lusinealunettes.com est une plateforme qui révolutionne le marché des lunettes. Le concept novateur est de supprimer les intermédiaires coûteux entre la conception de la monture et l’acheteur.
Avec un tel modèle le site promet une réduction de 80% par rapport aux factures optiques habituelles, en proposant des montures de 9,99€ à 49,99€, et des verres de 9,99 à 89,99€.

Oser les lunettes à 10€

Un jeune chef d’entreprise a ouvert à Paris un magasin d’optique unique au monde, avec des paires de lunettes à partir de 10€, fabriquées sur place en 10 minutes. Le succès est tel qu’une deuxième boutique vient d’ouvrir à Lyon.

=> Aller plus loin : [Vidéo] Il lance des lunettes de vue à dix euros

Passer par des opticiens mutualistes

Les réseaux mutualistes comme par exemple Santéclair, vous offrent une alternative aux voies habituelles (complémentaires santé). Pour ces sociétés non lucratives, pas de prime au chiffre. Les tarifs sont garantis au juste prix et vous bénéficiez en plus du tiers-payant.

=> Lire : [Rappel] Le remboursement des lunettes plafonné depuis le 1er avril

[Aller plus loin] Nos astuces pour des soins dentaires moins chers

Raphaël Chesnais-Poler - © Jacques PALUT - Fotolia.com

Vous aimerez aussi

Les Français face au coût des soins

Une étude révèle que si les Français sont globalement satisfaits de leur système de santé, un sur trois pointe du doigt son prix.

Des aidants peu aidés

Un nombre important d'aidants décéderaient avant le conjoint aidé.

Ils l'ont dit sur tous les budgets
Entre 60 et 70% des pannes sur les petits appareils sont dues à un manque d’entretien

Camille Beurdeley, déléguée générale du Groupement Interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager

L'habitat connecté, c'est en permanence de l'innovation, il faut faire le tri

François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique

Le marché automobile retrouve ses niveaux d'avant la crise

Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem

Les jeunes ont compris que la thalasso, ce ne sont plus des sommes faramineuses

Philippe Gomez, président du syndicat national de la thalassothérapie

Le sushi n’est pas devenu un produit de masse et ne le deviendra pas

Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil