Un site d'information
proposé par
Mode de vie

Alimentation : les goûts des Français passés au crible

alimentation les goûts des Français passés au crible

Croissant ou pain au chocolat ? Cuisine française ou italienne ? Une étude menée par BVA nous dit tout sur nos préférences en matière d’alimentation.

Une étude menée par BVA opinion pour la presse régionale vient trancher de nombreux débats sur les préférences des Français en matière d’alimentation. Les matches ne manquaient pas. Les enseignements ne manquent pas non plus.

La crêpe fait plier la gaufre

84% des Français déclarent préférer la crêpe à la gaufre. Seuls 3% n’osent pas se prononcer sur la question, selon BVA. La gaufre, pourtant, ne ménage pas ses efforts. Les concepts qui lui sont dédiés ont fleuri ces dernières années dans les grandes villes. TLB lui avait même consacré un reportage il y a quelques mois :

Raclette ou fondue ? Le débat est tranché

Et c’est la raclette qui l’emporte : 69% des Français confient la préférer à la fondue. Ici, 6% d’entre nous préfèrent ne pas se prononcer. TLB l’avait bien dit : la raclette est définitivement la star des repas l’hiver et à la montagne :

Les pâtes ont la frite

Dans le duel pâtes contre frites, ce sont les premières qui remportent les suffrages, avec 67% des Français qui lui octroient leur préférence. Ils sont, il faut bien le dire, de grands amateurs de pâtes, avec près de huit kilos avalés par personne en 2014.

>>> Comment Panzani s’est imposé dans nos assiettes

La confiture étale le miel

Ici aussi, le débat est vite plié, selon le sondage BVA : pas moins de 66% des Français déclarent préférer la confiture au miel.

Le pain au chocolat triomphe du croissant

Dernier match, plus serré, entre le pain au chocolat (ou chocolatine, au sud de la Charente-Maritime) et le croissant. C’est le premier qui l’emporte, avec 54% des suffrages. Il faut dire qu’il partait avec un sacré avantage : les Français ont un goût très prononcé pour le chocolat.

Sur ce dernier duel, BVA est en mesure de révéler que les habitants de trois régions font de la résistance en privilégiant le croissant : il s’agit des Hauts-de-France, de région Centre et de Rhône-Alpes-Auvergne. Côté pyramide des âges, sachez que seuls les plus de 65 ans marquent une préférence pour le croissant (à 55%, contre 38% pour le pain au chocolat).

pain chocolat

La fraise, fruit préféré des Français devant la pêche

Au rayon fruits, la fraise s’impose d’une courte tête (30% des Français la désignent comme leur fruit préféré), de la pêche/nectarine (29%) et la cerise (24%). La banane (23%), la framboise (20%) et la pomme (18%) suivent de près.

En régions, selon BVA, la fraise s’impose en Occitanie, Paca, Bretagne, Grand Est et Hauts-de-France. La pêche/nectarine en Bourgogne-France Comté, Ile-de-France, Nouvelle-Aquitaine, Pays de la Loire et Rhône-Alpes-Auvergne. Deux territoires prennent le contre-pied : en région Centre, on préfère la Cerise, en Normandie, on préfère… la banane (39% de citations).

Enfin côté sexes, les hommes préfèrent la banane (à 28%), les femmes la fraise (33%). Pour rappel, l’été 2017 a été le théâtre, c’est assez rare pour le souligner, d’une baisse parfois forte des prix sur les fruits et les légumes.

Le Mojito à la fête devant le Kir et le punch

Tout ceci est à consommer avec modération, mais sachez que le Mojito reste le cocktail préféré des Français, et d’assez loin. Pas moins de 49% d’entre nous le citons en premier, devant le Kir (29%, oui c’est bien un nom propre) et le punch (28%).

Géographiquement, la Mojito l’emporte dans toutes les régions de France métropolitaine, à l’exception de trois d’entre elles. Les Pays de la Loire, Rhône-Alpes-Auvergne (décidément !) et Bourgogne-Franche Comté (forcément) restent en effet des bastions du Kir.

Les plus de 65 ans représentent la seule tranche d’âge à préférer le Kir. Vous voulez en savoir plus sur l’évolution des apéritifs des Français ? C’est par ici.

mojito kir apéritif

Pâtisserie : la tarte au citron meringuée fait fondre le fondant au chocolat

Malgré, on l’a vu, l’appétit féroce des Français pour le chocolat, c’est bien la tarte au citron meringuée qui est leur pâtisserie préférée (34% des citations), devant le fondant au chocolat (30%). Le Tiramisu arrive en troisième position (27%). Il ferme le marche de ce podium à la tarte aux fraises (22%) et à la tarte aux pommes (20%).

La tarte au citron meringuée est privilégiée en Bretagne, en Normandie, en Nouvelle-Aquitaine et Bourgogne-Franche Comté. Le fondant l’emporte en Paca, Ile-de-France, Occitanie et Pays de la Loire. Le tiramisu séduit dans le nord (Hauts-de-France et Grand Est). Deux exceptions devenues familières : le Centre (tarte aux pommes) et Rhône-Alpes-Auvergne (mille-feuilles).

Notez bien que les hommes préfèrent le tiramisu (à 35%), les femmes a tarte au citron meringuée (à 39%).

Cuisines étrangères : le scudetto pour l’Italie

Le titre de champion concernant les cuisines étrangères préférées des Français est attribué, très largement, à la cuisine italienne (69% des suffrages). Elle devance les cuisines chinoise (35%) et espagnole (29%).

Petit déjeuner : la tartine les étale tous

Dernier enseignement de cette étude, les Français marquent une préférence forte pour les tartines au petit-déjeuner (que beaucoup accompagnent d’un café). C’est le cas pour 58% d’entre eux. Derrière, on trouve les céréales (11%), les viennoiseries, les brioches et les biscuits (8% chacun).

>>> Cinq chiffres à connaître sur notre petit-déjeuner

Benjamin Hay - © Fotolia.com / Wikimedia Commons - Kiwima

Vous aimerez aussi

Alimentation : 20% de nos dépenses annuelles

Une proportion qui, si elle chute depuis les années 1960, tend désormais à se stabiliser.

182 euros par mois consacrés aux produits frais

Un tiers d'entre nous dépense moins de 100 euros par mois.

Ils l'ont dit sur tous les budgets
Entre 60 et 70% des pannes sur les petits appareils sont dues à un manque d’entretien

Camille Beurdeley, déléguée générale du Groupement Interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager

L'habitat connecté, c'est en permanence de l'innovation, il faut faire le tri

François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique

Le marché automobile retrouve ses niveaux d'avant la crise

Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem

Les jeunes ont compris que la thalasso, ce ne sont plus des sommes faramineuses

Philippe Gomez, président du syndicat national de la thalassothérapie

Le sushi n’est pas devenu un produit de masse et ne le deviendra pas

Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil