Un site d'information
proposé par
Mode de vie

Bag in box, la seconde vie du cubi de vin

bag in box la seconde vie du cubi de vin

Au rayon vins, le bag in box grignote des parts de marché à la bouteille. Un cubi 2.0 qui, à la faveur des vacances d’été, devrait continuer à séduire les Français.

Difficile de trouver le terme qui convient pour définir l’image qu’a longtemps supporté le cubi de vin. Pas « vintage », pas vraiment « ringard »… Quoiqu’il en soit, il a fini par trouver une certaine noblesse. Pour identifier une tendance, un détail ne trompe pas : on lui donne un nom anglais. Pour le cubi, ce sera le bag in box (« Bib » pour les intimes).

Le « sac dans la boîte », mieux présenté et conditionné, sera donc, peut-être, le nouvel ami fashion de vos barbecues, apéritifs et soirées d’été*. La tendance colle bien avec les choix de Français qui, depuis des années, boivent de moins en moins de vin (100 litres en 1975, 47 litres en 2015), mais sont de plus en plus regardants sur la qualité.

Pour beaucoup, l’été et synonyme de vin rosé. Celui-ci représente environ 20% de la production française, pour 23.4% de la consommation mondiale de vin « tranquilles » en 2015 (source France AgriMer). L’attrait pour le rosé ne cesse de grandir : il ne pesait que 17.9% du vin consommé sur le globe en 2002. Au total, aujourd’hui, plus du tiers du vin rosé consommé dans le monde l’est en France.

>>> Lire aussi : des sites et applications pour bien choisir son vin

Le rosé, près de la moitié du vin vendu en « Bib »

C’est tout naturellement que les deux tendances se sont rencontrées. Bag in box et rosé ne pouvaient que faire bon ménage. Selon les données 2016 de France AgriMer, le rosé équivaut à 41% des ventes de vin en « Bib ». En France, en 2016, dans la grande distribution, le « Bib » représentait 39% des ventes de vin en volume et 24% en valeur !

Un contenant qui sera forcément plus cher que le cubi « classique », ne serait-ce parce qu’il abrite un vin plus cher. Et il « brise » une tradition qui n’est en fait pas si vieille qu’on le pense : en France, le vin ne se vend en bouteille « que » depuis 1822, grâce à Louis Nicolas (de la chaîne du même nom).

Le bag in box est à l’image du cubi : plus économique que la bouteille. Il permet de conserver plus facilement le vin et est plus facile à transporter. La formule est si prometteuse que certains en ont fait un business, à l’image de la société BiboVino, qui entend mettre en bag de grands vins de terroir.

Nul doute que cet été encore, le rosé, a fortiori en cubi « nouvelle génération », trouvera toute sa place sur la table des vacances.

>>> Aller plus loin : Vacances d’été, les tendances 2017 (vidéographie)

*l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Benjamin Hay - © Monkey Business - Fotolia.com

Vous aimerez aussi

Comment évoluent nos apéritifs ?

Une étude nous en dit plus sur les nouvelles habitudes des Français à l'apéritif, moment sacré de la fin de journée en été.

Louer un camping-car : quel coût à la semaine ?

C'est le tarif moyen pour une location de sept jours, selon une étude, qui dévoile aussi la destination préférée des "camping-caristes".

Ils l'ont dit sur tous les budgets
Entre 60 et 70% des pannes sur les petits appareils sont dues à un manque d’entretien

Camille Beurdeley, déléguée générale du Groupement Interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager

L'habitat connecté, c'est en permanence de l'innovation, il faut faire le tri

François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique

Le marché automobile retrouve ses niveaux d'avant la crise

Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem

Les jeunes ont compris que la thalasso, ce ne sont plus des sommes faramineuses

Philippe Gomez, président du syndicat national de la thalassothérapie

Le sushi n’est pas devenu un produit de masse et ne le deviendra pas

Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil