Un site d'information
proposé par
Mode de vie

Ces objets high-tech à découvrir

high-tech

Le plus grand salon mondial consacré au high-tech se tient cette semaine à Las Vegas, aux États-Unis. Touslesbudgets.com en profite pour vous présenter cinq produits high-tech français qui intégreront peut-être bientôt votre quotidien.

A partir de demain et jusqu’à dimanche, de nombreux regards seront braqués vers Las Vegas. Comme chaque année début janvier, la capitale mondiale du jeu devient, le temps de quelques jours, celle des nouvelles technologies.

Le Consumer Electronics Show (CES) rassemble en effet des centaines d’entreprises, grands groupes internationaux comme jeunes start-up, qui viennent y présenter leurs objets pour le quotidien ou leurs systèmes de connexion entre ces objets.

Ceux que l’on appelle les « objets connectés » -puisque reliés à nos smartphones via une application- sont promis au plus bel avenir (on en comptera environ 20 par foyer en 2020, selon les estimations). Un marché de 340 millions d’euros en France en 2015 qui, encore petit, grandit à vue d’œil.

Les objets connectés sont aujourd’hui présents dans les rayons des grandes surfaces spécialisées -surtout- à des tarifs plus ou moins élevés. Au milieu d’un certain nombre de gadgets, Touslesbudgets a sélectionné pour vos cinq produits qui représenteront l’excellence high-tech à la française dans les allées du CES. Qu’ils soient déjà commercialisés ou non.

Pour la santé de votre animal, pour embellir vos réveils ou mieux circuler à vélo : il y en a pour tous les goûts.

Ween, le thermostat intelligent

C’est quoi : Un thermostat pour la maison, relié à votre smartphone, qui ajuste le chauffage intérieur lorsqu’il détecte votre présence -et votre absence-.

A quoi ça sert : A mieux gérer ses dépenses en chauffage. Ween vous promet 25% d’économies d’énergie par an, soit 400 euros pour une maison de 100 mètres carrés.

>>> Lire aussi : Le chauffage au bois, une bonne solution ?

Qui le fait : La start-up Ween, originaire d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône).

C’est disponible : Oui, à commander sur la boutique du site de la marque.

Combien ça coûte : 349 euros

Démonstration :

Plus d’infos : sur le site web du créateur

Catspad, le distributeur de croquettes connecté

C’est quoi : Un distributeur de croquettes et d’eau pour votre chat, connecté à votre smartphone via une application mobile.

A quoi ça sert : « Un chat en bonne santé est un chat heureux », rappellent les créateurs de l’objet. Et un chat heureux rend son propriétaire heureux, soit. L’application Catspad vous permet, à distance, de programmer le remplissage de sa gamelle high-tech, en croquettes comme en eau, à l’heure que vous aurez configurée. Elle vous alerte également lorsque les récipients sont vides.

>>> Lire aussi : notre dossier sur le budget consacré aux animaux

Qui le fait : la start-up française Catspad, basée à Toulouse.

C’est disponible : Vous pouvez déjà le pré-commander sur le site de la marque. Livraison en avril 2017.

Combien ça coûte : 199 euros

Démonstration (en anglais, sous-titres français disponibles) :

Plus d’infos : sur le site web du créateur

Haiku, le mini-GPS pour votre vélo

C’est quoi : un petit boîtier aimanté à fixer sur le guidon de votre vélo, relié à votre smartphone.

A quoi ça sert : Haiku multiplie les fonctions. La première, celle de GPS : il vous guide vers un point indiqué et vous montre le meilleur chemin, avec des explications simples à comprendre (histoire de ne pas avoir à lâcher la route des yeux trop longtemps). Il dispose aussi d’une fonction « mesure de données » (distance parcourue, vitesse…). Parfait pour les sportifs curieux de nouveautés. A noter qu’Haiku vous permet aussi de ne pas manquer un appel ou un SMS, via l’envoi d’une notification.

>>> Voir aussi : le vélo électrique a la cote

Qui le fait : la start-up française Haiku

C’est disponible : seulement en pré-commande pour l’instant, via une plateforme de financement participatif (lien ici)

Combien ça coûte : entre 80 et 100 euros

Démonstration (en anglais) :

Plus d’infos : sur le site du créateur

Hydrao, le pommeau de douche du futur

C’est quoi : Un pommeau de douche connecté qui change de couleur lorsque votre consommation d’eau dépasse le raisonnable (oui, ça nous arrive à tous de trainer sous la douche).

A quoi ça sert : A vous faire économiser de l’argent. Hydrao propose sur son site internet un module de calcule. Selon ses créateurs, pour un foyer qui prend quatre douches chaque jour, un prix du mètre cube à trois euros et du kilowatt-heure à 11 centimes d’euro, l’économie réalisée se monte à 191 euros. Et 29 200 litres d’eau utilisés en moins. Économique et écologique.

>>> A relire : Trop salée, la facture d’eau ?

Qui le fait : la start-up française Smart & Blue, originaire de l’Isère (38).

C’est disponible : Oui, à commander sur Internet.

Combien ça coûte : 80 euros, environ

Démonstration (en français) :

Plus d’infos : sur le site du créateur

Remi, le babyphone connecté

C’est quoi : Un boîtier connecté à la forme design qui ressemble à un jouet pour enfant, relié à votre smartphone.

A quoi ça sert : A améliorer les nuits de votre enfant et, par extension, les vôtres. Il propose comme fonctions -notamment- : de créer des habitudes de coucher et de sieste grâce à des alertes envoyées à votre mobile et à, par exemple, de la musique programmable à distance. Conçu pour les enfants de 0 à 10 ans, il opère également le rôle de collecteur de données sur le sommeil du petit et de talkie-walkie, pour lui parler (et lui rappeler qu’il est l’heure d’éteindre la lumière) sans vous lever du lit.

>>> Lire aussi : 4 800 euros de courses par an pour les parents d’un bébé

Qui le fait : la start-up parisienne UrbanHello.

C’est disponible : en pré-commande via une plateforme de financement participatif (lien ici).

Combien ça coûte : un peu moins de 70 euros

Démonstration :

Plus d’infos : sur le site du créateur

Benjamin Hay - © Fotolia.com

Ils l'ont dit sur tous les budgets
Entre 60 et 70% des pannes sur les petits appareils sont dues à un manque d’entretien

Camille Beurdeley, déléguée générale du Groupement Interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager

L'habitat connecté, c'est en permanence de l'innovation, il faut faire le tri

François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique

Le marché automobile retrouve ses niveaux d'avant la crise

Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem

Les jeunes ont compris que la thalasso, ce ne sont plus des sommes faramineuses

Philippe Gomez, président du syndicat national de la thalassothérapie

Le sushi n’est pas devenu un produit de masse et ne le deviendra pas

Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil