Un site d'information
proposé par
Santé

Changer de lunettes, un parcours du combattant

lunettes

Selon une étude publiée en octobre, 67% des Français se rendent chez un ophtalmo tous les deux ans pour changer de lunettes. Or il faut 85 jours en moyenne pour obtenir un rendez-vous.

Plus de 70% des Français portent aujourd’hui des lunettes. A tel point qu’elles sont désormais pensées pour compléter un look, quand elles ne sont pas carrément un simple accessoire de mode. Mais pour ceux qui en ont réellement besoin, ce n’est pas toujours une partie de plaisir.

Selon l’Observatoire «Les Français et l’optique»* publié en octobre, une personne sur deux se dit gênée par ses lunettes. Une hausse de 14% par rapport à la précédente étude des opticiens Supercent, qui notent cette année des changements de comportement des consommateurs et une hausse des contraintes auxquelles ils sont confrontés.

Une paire = un usage particulier

Les Français sont d’abord de plus en plus nombreux à jongler avec plusieurs paires de lunettes selon leurs usages (travail sur ordinateur, lecture, conduite, écrans…). L’étude révèle en effet que cette pratique de multi-équipement a augmenté de dix points en un an, passant de 24% à 34% en 2017. Conscients du phénomène, les opticiens se sont adaptés.

Bon nombre proposent par exemple des verres anti-lumière bleue, qui émanent des smartphones ou des ordinateurs. D’autres offrent depuis longtemps une deuxième ou troisième paire gratuite en fonction des formules, sachant qu’un conducteur est censé toujours avoir un double dans sa voiture en cas de contrôle.

Les offres et les technologies sont d’ailleurs désormais si denses que le consommateur souhaite passer plus de temps avec son opticien. Selon l’enquête, deux Français sur trois considèrent que la qualité de leurs lunettes dépend de la qualité de la prestation de l’opticien. « Ils reviennent à des valeurs d’authenticité et de qualité. C’est ainsi que l’on assiste de plus en plus à un retour du commerce de proximité », se félicitent Stéphanie Dangre et Jérôme Schertz, codirigeants de Supercent, l’alliance des opticiens All et Luz, deux des plus grandes centrales d’achats d’opticiens indépendants de l’Hexagone.

>>> Achat de lunettes : quelles sont les tendances ?

Le délai de consultation, « un problème de santé publique »

Si autant de consommateurs privilégient l’écoute et le conseil, c’est aussi parce que se soigner la vue est devenu un véritable parcours du combattant. Selon le baromètre, 67% des Français se rendent chez un ophtalmologiste tous les deux ans et changent de lunettes tous les deux et demi.

Or il faut 85 jours en moyenne pour obtenir un rendez-vous ! Et « un patient qui ne peut accéder rapidement à un spécialiste va tirer sur la corde et accentuer sa gêne visuelle », s’inquiètent Stéphanie Dangre et Jérôme Schertz. « C’est un vrai problème de santé publique dans cette société qui voit de moins en moins bien », notent-ils.

Sans compter le prix et les contraintes de remboursement que les consommateurs ont bien souvent du mal à décrypter. Selon l’étude, sept Français sur 10 souhaitent davantage de transparence et de simplicité dans le système de remboursements optiques. Et seuls 45% d’entre eux disent connaître le taux de remboursement de leur frais par leur mutuelle. « Une information pourtant importante puisqu’elle est liée à la liberté de sélectionner l’opticien de son choix », soulignent les codirigeants de Supercent, qui ont tout intérêt à faire la publicité des petits opticiens face aux grandes enseignes.

>>> Ces applis mobiles veulent vous aider à rester en bonne santé

Budget : 43% des Français reporteraient l’achat

En conséquence de cette complexité du système, « le remboursement prend désormais le pas sur le choix de la monture et des verres », soulignent les auteurs de l’étude. Selon eux, 43% des Français reporteraient même l’achat de lunettes alors qu’ils en ressentent le besoin. Une situation notamment expliquée par la récente mise en place de l’encadrement des remboursements, qui limite les patients à un équipement de santé visuelle tous les deux ans. A priori insuffisant compte tenu des nouvelles pratiques des Français.

*Étude réalisée en juin 2017 par l’institut QualiQuanti*, via un questionnaire en ligne auprès d’un échantillon représentatif des porteurs de lunettes de vue de 1 000 individus âgés de 18 ans et plus.

Nataline Vittori - © nd3000 - Fotolia.com

Vous aimerez aussi

Un showroom pour des lunettes à petits prix

En mettant en lien le consommateur avec ses usines de production, Polette.com parvient à proposer des lunettes de vue à des tarifs concurrentiels.

Comment bien choisir sa literie

Les Français changent leur literie tous les quatorze ans. Il est conseillé de le faire tous les huit ans.

Ils l'ont dit sur tous les budgets
Entre 60 et 70% des pannes sur les petits appareils sont dues à un manque d’entretien

Camille Beurdeley, déléguée générale du Groupement Interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager

L'habitat connecté, c'est en permanence de l'innovation, il faut faire le tri

François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique

Le marché automobile retrouve ses niveaux d'avant la crise

Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem

Les jeunes ont compris que la thalasso, ce ne sont plus des sommes faramineuses

Philippe Gomez, président du syndicat national de la thalassothérapie

Le sushi n’est pas devenu un produit de masse et ne le deviendra pas

Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil