Un site d'information
proposé par
Mode de vie

Cinquante ans de titres-restaurant

cinquante ans de titres-restaurant

Utilisé par environ quatre millions de salariés en France, le titre-restaurant, fête ses cinquante ans cette année.

C’est l’une des stars de la pause déjeuner au bureau. Le titre-restaurant fête cette semaine ses cinquante années d’existence. Ce petit « avantage », qui est aussi un acquis social, consenti à quelque quatre millions de salariés en France, et qui se dématérialise toujours davantage, méritait bien que l’on s’y arrête en quelques lignes :

Quel est leur nombre ?

Payés par les entreprises entre 50 et 60% de leur valeur, selon les données de la Commission nationale des titres-restaurant (CNTR), 773 millions de « tickets-restau » ont été émis en 2015. Un nombre en constante augmentation depuis 1981, où « seuls » 171 millions d’entre eux ont circulé dans les poches des travailleurs.

Sur l’année 2015, la valeur totale des titres émis a frôlé la barre des six milliards d’euros (1,5 milliard en 1991).

Où sont-ils acceptés ?

Dans 206 442 endroits en France (donnée 2015-2016). Statistiquement, toujours selon la CNTR, les secteurs de la restauration traditionnelle et les hôtels (42,1% des professionnels à les accepter), la restauration rapide (23,6%) et les boulangeries/pâtisseries (8,46%) sont les lieux où vous êtes le plus susceptible de pouvoir utiliser votre titres.

Géographiquement, c’est en Ile-de-France (24,22% du total français), en Auvergne-Rhône Alpes (13,0%) et en Occitanie (9,52%) que l’on trouve le plus d’établissements acceptant les titres restaurant. Pour les amoureux de chiffres, sachez que 43 803 établissements prennent les « tickets-restau » en Ile-de-France… et 222 (tout de même) à Monaco.

Du carnet à la carte

Le titre-restaurant a su évoluer avec son temps. Parti du carnet papier, il est aujourd’hui de plus en plus dématérialisé.

Une dématérialisation qui cartonne, à en croire un article publié il y a quelques semaines sur le site internet du Parisien. Il y est fait état de 400 000 personnes qui, en à peine un an, avaient adopté le titre dématérialisé, via une application mobile ou une carte de paiement.

C’est un décret de mars 2014 qui a autorisé un tel dispositif.

>>> Aller plus loin : tout savoir sur la législation en matière de titres-restaurant

Touslesbudgets.com - © CandyBox Images - Fotolia.com

Ils l'ont dit sur tous les budgets
Entre 60 et 70% des pannes sur les petits appareils sont dues à un manque d’entretien

Camille Beurdeley, déléguée générale du Groupement Interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager

L'habitat connecté, c'est en permanence de l'innovation, il faut faire le tri

François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique

Le marché automobile retrouve ses niveaux d'avant la crise

Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem

Les jeunes ont compris que la thalasso, ce ne sont plus des sommes faramineuses

Philippe Gomez, président du syndicat national de la thalassothérapie

Le sushi n’est pas devenu un produit de masse et ne le deviendra pas

Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil