Un site d'information
proposé par
Auto

Comment bien vendre sa voiture sur Internet

vendre

Entre les sites web généralistes (Le Bon Coin, Paru Vendu) et spécialisés (La Centrale, Autoscout24), il existe bon nombre de canaux virtuels pour vendre son véhicule d’occasion. Mais, pour que la transaction se passe bien, il y a quelques règles à respecter.

En 2015, le marché français de l’occasion a encore progressé. Il se vend désormais trois fois plus de véhicules d’occasion (5,57 millions) que de véhicules neufs, soit presque autant qu’en 2007, année record. Et la majorité des transactions passent aujourd’hui par un site web. Voici nos cinq astuces pour réussir votre vente en ligne.

Choisir le bon prix

Comme pour n’importe quelle vente, une étude de marché s’impose. Pour cela, commencez par réaliser la cote de votre véhicule. L’Argus reste la bible, mais La Centrale fournit aussi un outil fiable et gratuit. Une fois que vous disposez du sésame, il faut le confronter à la réalité du marché et de vos besoins. Par exemple : si vous souhaitez vendre vite, mieux vaut appliquer 5 à 10% de baisse d’emblée. Dans le cas contraire, vous pouvez ajuster en fonction de l’état du véhicule, des réparations subies, etc.

Soigner le descriptif…

Le titre de votre annonce doit fournir les informations précises et exhaustives sur le véhicule que vous proposez : modèle, motorisation, finition de la gamme… Tout doit y figurer afin que l’acheteur puisse comparer en toute sérénité. Le descriptif doit ensuite fournir d’autres informations (kilométrage, historique des réparations, accident éventuel) sur un ton précis et direct. Gardez en tête le principe « 1 ligne = 1 info ». Vous avez sans doute de beaux souvenirs dans cette voiture, mais, ici, pas de place pour les sentiments.

… Et vos photos !

L’élément principal d’une annonce reste l’image. N’espérez pas vendre votre véhicule sans ça, la plupart des sites permettent d’effectuer des recherches pour écarter les annonces sans visuel. Les photos doivent permettre de voir au moins les quatre côtés de la voiture (3/4 face avant et arrière), avec une bonne lumière, sur fond neutre. Vous pouvez ensuite détailler l’intérieur et certains éléments comme les pneus. Pensez surtout à la nettoyer avant le « shooting », car personne ne veut acheter une voiture sale.

>> En plus : l’influence de la personnalisation sur la revente d’un véhicule

Surveiller les annonces

Une fois votre annonce en ligne, il faut suivre son référencement. Sur certains sites, les offres affluent par dizaines, tous les jours, et la votre peut vite se retrouver en queue de peloton. Évidemment, chaque site offre la possibilité (payante) de mettre votre annonce en tête de liste, quoi qu’il arrive. Mais vous pouvez aussi la faire remonter en la repostant régulièrement. Veillez aussi à ajuster votre prix, si besoin, chaque semaine. Si vous n’avez pas reçu de proposition, c’est sans doute que votre annonce demeure trop chère pour le marché.

Rester vigilant « In Real Life »

Enfin, n’oubliez pas qu’une voiture ne s’envoie pas en Colissimo et qu’il faudra faire face à un acheteur « IRL ». Le marché automobile reste un des plus soumis à la fraude (47% d’infractions constatées par la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes en 2015), du côté des vendeurs comme des acheteurs. Ne négociez que si vous avez une marge au niveau du prix affiché.

De la même façon, un acheteur qui fait une offre au-dessus du prix proposé cache forcément quelque chose. Pour le paiement, oubliez mandats ou virements, trop risqués. Le paiement en espèces doit se limiter aux sommes inférieures à 3 000 €. Moyennant quelques vérifications d’usage (identité, numéro), le chèque de banque reste le plus sûr.

>> Aller plus loin : Dossier : diminuer son budget auto

Romain Carlioz - © Pexels.com

Vous aimerez aussi

Ils vous aident à mieux vendre votre voiture

Touslesbudgets.com vous fait découvrir le travail des car-stagistes, qui corrigent les défauts de votre auto pour vous permettre de mieux la vendre.

Revendre sa voiture électrique, un sacerdoce ?

Les ventes de voitures électriques neuves en France, malgré un bond de 64% en 2015, ne pèsent que 1% du marché automobile.

Ils l'ont dit sur tous les budgets
Entre 60 et 70% des pannes sur les petits appareils sont dues à un manque d’entretien

Camille Beurdeley, déléguée générale du Groupement Interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager

L'habitat connecté, c'est en permanence de l'innovation, il faut faire le tri

François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique

Le marché automobile retrouve ses niveaux d'avant la crise

Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem

Les jeunes ont compris que la thalasso, ce ne sont plus des sommes faramineuses

Philippe Gomez, président du syndicat national de la thalassothérapie

Le sushi n’est pas devenu un produit de masse et ne le deviendra pas

Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil