Un site d'information
proposé par
Habitat

Déco : cocooning, végétal et terre cuite pour 2018

déco

La Foire de Paris hors-série maison ouvre ses portes ce vendredi, jusqu’au 5 novembre. L’occasion de découvrir les dernières tendances déco qui marqueront l’hiver.

La déco intéresse toujours plus les Français, à l’heure où le foyer devient un refuge au tumulte extérieur. Au point que la Foire de Paris a décidé cette année de consacrer entièrement son édition d’automne à l’univers de la maison. Ce salon « hors-série », qui ouvrira ses portes à compter de ce vendredi, jusqu’au 5 novembre, Porte de Versailles à Paris, est l’occasion de trouver de bonnes idées et quelques objets emblématiques de la saison pour donner du « peps » à son intérieur. Une ambition désormais à la portée de toutes les bourses.

« Le secteur de l’habitat est de moins en moins élitiste, de plus en plus proche du consommateur final. Avec tout l’univers des blogs, par exemple, la déco est devenue extrêmement désirable et accessible », confirme le directeur du département Maison de l’agence Nelly Rodi, expert auprès de la Foire de Paris, Pierre-Edouard Martial.

Selon lui, il s’agit là d’un véritable « phénomène de société » : « Il y a globalement une envie de confort et de bien-être chez soi », illustrés cette année encore par le succès de la tendance cocooning, des formes rondes et l’arrivée remarquée de couleurs chaleureuses comme la terracotta ou le jaune curry.

>>> Lire aussi : Le quart des Français souhaite faire construire sa maison

Le scandinave conforté

En déco, « il y a des cycles d’environ dix ans », nous enseigne Pierre-Edouard Martial. Ainsi, en 2018, la mode scandinave, qui a envahi nos intérieurs depuis plus de trois ans -bois clair, formes arrondies, gris mélangé et couleurs pastelles-, va poursuivre sa mue vers quelque chose de moins épuré et plus étoffé.

« En ce moment, on est typiquement au milieu de la vague. C’est le temps où l’on va enchérir les choses, les rendre plus précieuses », explique l’expert avant de détailler : «On passe d’un scandinave monacal, avec des tendances monochromes sombres et des lignes très épurées, à un confort très esthétisant. Cela sous l’impulsion des designers et des marques italiennes. On retrouve de l’opulence dans la déco et l’envie d’un intérieur plus chaleureux. Les laines sont de retour de même que les tissus d’ameublement. Et l’on peut déjà prédire que d’ici quelques années, on va vouloir retourner sur des choses plus austères, plus réfléchies… » anticipe le spécialiste.

Même logique pour la tendance art déco, qui se poursuit et se modernise cette année. Le mobilier devient plus modulaire, pour maximiser l’espace et le confort. Les objets connectés continuent par ailleurs leur percée dans l’univers de la maison.

>>> Ces objets high-tech qui sécurisent la maison

Toujours plus végétal

« Il y a aussi des trends (tendances, ndlr) beaucoup plus ponctuelles », note Pierre-Edouard Martial. Cette année, les franges vont par exemple venir accessoiriser des fauteuils, des lampes ou des décorations murales. L’urban jungle se confirme également, avec des tapisseries avec des verts ou bleus profonds, chauds, de gros motifs, de grandes feuilles de plantes et des queues de paon colorées.

Beaucoup de végétaux toujours, principalement verts, sur les étagères, suspendus ou en pot. Et dont le cactus, bien sûr, reste la star cette année encore.

Petite nouveauté repérée par l’expert de l’agence Nelly Rodi, « un style anglais très fleuri » : « Il est très ponctuel mais tombe à pic, car le consommateur a envie, en ce moment, de nouveaux décors. »

>>> Cinq façons d’aménager son jardin à petit prix

Terre cuite et jaune curry

Probablement moins éphémère, « arrive également le style « terracotta », quelque chose d’assez tellurique », prévoit Pierre-Edouard Martial. « C’est l’émergence de la céramique, le nouvel objet iconique de la déco, de l’utilisation de la terre, du minéral… C’est une sorte d’ambiance « artisanat » sans être « campagne » ». Une couleur terre qui se marie à merveille avec le rose poudré et les teintes métal -cuivre ou laiton- déjà entrés dans les salons l’an dernier.

« Le noir fera aussi son retour en force, en cuisine par exemple, avec des bois de plus en plus noircis. C’est une couleur qu’on aura envie de réinterpréter », fait ensuite remarquer l’expert. Enfin, c’est l’arrivée fracassante d’une couleur très présente dans la mode vestimentaire l’an dernier, le très épicé jaune curry. Il colle avec l’envie de chaleur et d’élégance qui, par petites touches, s’accordera parfaitement avec des canapés terracotta et pots en terre.

Le tout à des prix de plus en plus accessibles puisque, avec du goût, les enseignes d’ameublements et celles de bazar (Hema, la Foir’Fouille, Gifi…) permettent désormais de recréer chez soi l’illusion d’un intérieur d’architecte.

Des architectes à votre écoute, gratuitement
Cette année, 350 exposants seront présents dans les 30 000m² d’espace d’exposition-vente de la Foire de Paris Hors-Série Maison. Parmi les invités, 15 architectes seront à l’écoute des visiteurs pendant les dix jours de salon. Ils animeront des conférences thématiques (douche / baignoire ; couleurs / peintures ; rangements ; chambre parentale et chambre d’enfant) tous les jours à 17h et 18h sur l’espace atelier.
La Foire de Paris donne aussi aux visiteurs la possibilité de consulter des architectes, architectes d’intérieur et décorateurs lors de séance de 30 minutes gratuites par personne pour répondre à toutes les problématiques : construction d’une maison, agencement des pièces, choix des couleurs, optimisation de l’espace… Ils seront disponibles tous les jours de 17 à 19 heures mais attention, il faut s’inscrire sur le site et choisir son rendez-vous en fonction des disponibilités.

Nataline Vittori - © ChantalS - Fotolia.com

Vous aimerez aussi

Alimentation : les goûts des Français passés au crible

Sachez-le : les plus de 65 ans sont les seuls à préférer le croissant au pain au chocolat.

Partir hors vacances, est-ce vraiment moins cher ?

Moins d’affluence, plus de choix et des tarifs préférentiels : les vacances en septembre séduisent sept millions de Français cette année.

Ils l'ont dit sur tous les budgets
Entre 60 et 70% des pannes sur les petits appareils sont dues à un manque d’entretien

Camille Beurdeley, déléguée générale du Groupement Interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager

L'habitat connecté, c'est en permanence de l'innovation, il faut faire le tri

François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique

Le marché automobile retrouve ses niveaux d'avant la crise

Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem

Les jeunes ont compris que la thalasso, ce ne sont plus des sommes faramineuses

Philippe Gomez, président du syndicat national de la thalassothérapie

Le sushi n’est pas devenu un produit de masse et ne le deviendra pas

Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil