Un site d'information
proposé par
Dépêche AFP

Budget: le soutien à l’exportation musicale renforcé

L’Assemblée nationale a renforcé mardi les crédits de soutien à l’exportation de la musique par le vote d’un amendement gouvernemental à la mission culture du budget 2018.
L’amendement augmente le financement du Bureau export de la musique française (Burex) de 500.000 euros à 2,7%, « soit un quadruplement par rapport à son niveau de 2015″, selon la ministre de la Culture Françoise Nyssen.
« L’export de la musique est un enjeu prioritaire. C’est à la fois un vecteur majeur de rayonnement de la culture française et un relais de croissance essentiel pour le secteur », a-t-elle insisté.
« Le Burex est le seul outil commun à tous les acteurs de la filière, assurant veille de marchés, présence des artistes dans plus de 80 événements professionnels dans le monde entier et soutien financier à leurs projets d’export », a-t-elle précisé.
L’amendement a été soutenu sur tous les bancs, « la musique étant de toutes les industries culturelles celle qui s’exporte le plus », selon le rapporteur Pierre Person (LREM).
Pour le FN Sébastien Chenu, « la French touch est un moyen de conquérir le monde ».
Mme Nyssen s’est félicitée d’avoir « un budget conforté » avec les crédits de son ministère en hausse de 0,7%, à 3,6 milliards d’euros.
Dans cette enveloppe, cinq millions serviront à préparer la mise en oeuvre du « pass culture », qui figurait dans le programme d’Emmanuel Macron, avec le lancement « d’expérimentations » l’an prochain. Ce « pass » vise à aider les jeunes qui atteignent leur majorité à fréquenter les lieux artistiques et acheter des biens culturels.
Gauche et droite ont soutenu en vain un amendement de la Modem Sophie Mette pour octroyer deux millions d’euros de crédits supplémentaires à « la revitalisation des centre-bourgs ». « Il est important d’avoir partout un potentiel culturel sur tous nos territoires », a plaidé Valérie Rabault (Nouvelle gauche).
La ministre et plusieurs orateurs, dont la communiste Marie-George Buffet, ont par ailleurs rendu hommage à « l’homme de culture » Jack Ralite, décédé dimanche. L’ancien ministre communiste avait été notamment administrateur du Théâtre national de la colline (TNC) et de la Cité de la Musique.

Ils l'ont dit sur tous les budgets
Entre 60 et 70% des pannes sur les petits appareils sont dues à un manque d’entretien

Camille Beurdeley, déléguée générale du Groupement Interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager

L'habitat connecté, c'est en permanence de l'innovation, il faut faire le tri

François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique

Le marché automobile retrouve ses niveaux d'avant la crise

Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem

Les jeunes ont compris que la thalasso, ce ne sont plus des sommes faramineuses

Philippe Gomez, président du syndicat national de la thalassothérapie

Le sushi n’est pas devenu un produit de masse et ne le deviendra pas

Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil