Un site d'information
proposé par
Dépêche AFP

La ministre de la Culture veut doubler le budget consacré à l’éducation aux médias

La ministre de la Culture Françoise Nyssen a annoncé dimanche le doublement de l’enveloppe financière consacrée à l’éducation aux médias et sa volonté que les sociétés de l’audiovisuel public créent une plateforme commune de décryptage de l’information.
Ce budget passera de 3 à 6 millions d’euros et servira à soutenir les associations qui interviennent dans les médiathèques et les écoles pour faire de l’éducation aux médias et pour financer l’intervention de jeunes dans le cadre du service civique, a souligné la ministre sur le site du Figaro.
Le plan pour l’éducation aux médias “a trois volets: une amplification sans précédent de l’action des associations et de l’engagement des journalistes qui font cette sensibilisation dans les écoles ; ce même déploiement au sein des bibliothèques-médiathèques et la création d’une plateforme commune des sociétés de l’audiovisuel public pour le décryptage de l’information et l’éducation aux médias”, a-t-elle développé.
“J’ai demandé aux six sociétés de l’audiovisuel public de concrétiser un projet de plateforme commune (…). Ce sera l’un des thèmes de la prochaine réunion que j’organise avec les six dirigeants le 19 mars”, a poursuivi la ministre, regrettant que leurs initiatives existantes soient “éparpillées”.
“L’audiovisuel public peut créer un outil qui pourra être mis à disposition de l’Éducation nationale, mais aussi des médiathèques, des associations”, a-t-elle estimé, alors que des rencontres sont régulièrement organisées avec les dirigeants de l’audiovisuel public dans le cadre d’une grande réforme prévue pour fin 2018.
Mme Nyssen rappelle que les premières pistes de réflexion de cette réforme seraient présentées “au début du printemps” avant une “grande consultation publique” puis une révision en fin d’année de la loi sur les médias de 1986, afin de transposer la directive européenne sur les services de médias audiovisuels.
“Nous y traiterons de la chronologie des médias (calendrier de diffusion d’une oeuvre au cinéma, télévision, VOD, DVD, etc.) si la concertation en cours sur le sujet n’aboutit pas”, indique-t-elle.
Concernant le conflit entre Canal+ et TF1, la ministre estime que si “le renouvellement des contrats relève des relations commerciales dans lesquelles nous n’avons pas à intervenir”, le ministère ne pouvait “pas rester insensible au fait que nos citoyens sont privés de regarder des chaînes”.
Appelant les acteurs “au sens de la responsabilité”, elle a estimé que la question pouvait être abordée “à la faveur de la future loi audiovisuelle”.

Ils l'ont dit sur tous les budgets
Entre 60 et 70% des pannes sur les petits appareils sont dues à un manque d’entretien

Camille Beurdeley, déléguée générale du Groupement Interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager

L'habitat connecté, c'est en permanence de l'innovation, il faut faire le tri

François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique

Le marché automobile retrouve ses niveaux d'avant la crise

Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem

Les jeunes ont compris que la thalasso, ce ne sont plus des sommes faramineuses

Philippe Gomez, président du syndicat national de la thalassothérapie

Le sushi n’est pas devenu un produit de masse et ne le deviendra pas

Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil