Un site d'information
proposé par
Dépêche AFP

Le déficit commercial se dégrade à nouveau en juillet

Le déficit commercial de la France s’est à nouveau dégradé en juillet, plombé par d’importants approvisionnements de la part de l’industrie aéronautique et spatiale, ont indiqué jeudi les Douanes.
Le déficit commercial s’est « très nettement creusé » en juillet pour atteindre 6 milliards d’euros, soit 1,1 milliard de plus qu’en juin, ont-elles souligné dans un communiqué.
Sur douze mois, le déficit cumulé de la France atteint 62,5 milliards d’euros, contre 48,3 milliards pour la même période en 2016.
A la fin du mois d’août, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, avait reconnu que le déficit commercial serait « sans doute plus élevé » en 2017 qu’en 2016.
En juillet, « la détérioration du solde est forte pour les industries aéronautique, chimique et spatiale du fait des approvisionnements particulièrement élevés en turboréacteurs et produits destinés à l’industrie nucléaire et de l’acquisition d’un module pour satellite météo », ont souligné les Douanes.
Elles notent toutefois deux « améliorations significatives »: la première provient du secteur automobile dont « le déficit se réduit (…) sous le double effet d’une hausse des livraisons et d’une diminution des achats ».
La seconde amélioration concerne le secteur de l’énergie où « les approvisionnements en hydrocarbures naturels ont accentué leur repli depuis l’ensemble des fournisseurs ».
Mais dans le même temps, les importations de pétrole raffiné « se rétablissent auprès du Moyen-Orient et connaissent une poussée depuis la Chine ».
Par région, la balance commerciale « se dégrade fortement » vis-à-vis de l’Asie, « avec d’une part des achats en hausse (pétrole raffiné, biens de consommation courante) et, d’autre part, des livraisons d’Airbus moins élevées qu’en juin ».
Même scénario avec l’UE: en dépit de la bonne tenue des exportations, le déficit se creuse fortement « du fait de l’importance des achats des industries aéronautique et spatiale ».
En revanche, le solde s’améliore avec l’Europe hors UE (moindres achats et hausse des ventes).
Avec l’Amérique, la détérioration est « mesurée », « la hausse des achats de turboréacteurs étant en partie compensée par des livraisons d’avions (Airbus et avions d’affaires), de produits chimiques et par la vente d’une sculpture ».
arz/vac/kp

Ils l'ont dit sur tous les budgets
Entre 60 et 70% des pannes sur les petits appareils sont dues à un manque d’entretien

Camille Beurdeley, déléguée générale du Groupement Interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager

L'habitat connecté, c'est en permanence de l'innovation, il faut faire le tri

François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique

Le marché automobile retrouve ses niveaux d'avant la crise

Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem

Les jeunes ont compris que la thalasso, ce ne sont plus des sommes faramineuses

Philippe Gomez, président du syndicat national de la thalassothérapie

Le sushi n’est pas devenu un produit de masse et ne le deviendra pas

Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil