Un site d'information
proposé par
Dépêche AFP

Le taux de chômage en baisse de 0,4 point au 1er trimestre

Le taux de chômage a baissé de 0,4 point au premier trimestre 2017, pour s’établir à 9,3% de la population active en métropole et 9,6% en France entière, a annoncé l’Insee jeudi.
L’Insee, qui mesure l’indicateur selon les normes du Bureau international du travail (BIT), a comptabilisé 2,7 millions de chômeurs en France métropolitaine, soit une diminution de 115.000 sur le trimestre et une baisse de 0,4 point par rapport au quatrième trimestre 2016. Cette diminution intervient après deux années consécutives de légère baisse (-0,2 point en 2016 notamment).
La décrue enregistrée en ce début d’année a surtout profité aux jeunes (-1,5% sur le trimestre, -2,6% sur un an) et aux personnes de 25 à 49 ans (-0,4% sur le trimestre, -0,6% sur un an) mais le chômage est resté stable pour celles de 50 ans et plus, détaille l’Insee.
Quant au chômage de longue durée, il a frappé 4,1% de la population active, en très léger recul (-0,1% par rapport au trimestre précédent, et -0,2% sur un an): au total, 1,2 million de personnes déclarent rechercher un emploi depuis au moins un an.
Le « halo du chômage », lui, a augmenté de 20.000 personnes au premier trimestre: au total 1,5 million de personnes souhaitent travailler mais ne sont pas comptabilisées comme chômeurs au sens du BIT car elles ne cherchent pas activement un emploi, notamment par découragement, ou ne sont pas disponibles immédiatement pour travailler.

Ils l'ont dit sur tous les budgets
Entre 60 et 70% des pannes sur les petits appareils sont dues à un manque d’entretien

Camille Beurdeley, déléguée générale du Groupement Interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager

L'habitat connecté, c'est en permanence de l'innovation, il faut faire le tri

François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique

Le marché automobile retrouve ses niveaux d'avant la crise

Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem

Les jeunes ont compris que la thalasso, ce ne sont plus des sommes faramineuses

Philippe Gomez, président du syndicat national de la thalassothérapie

Le sushi n’est pas devenu un produit de masse et ne le deviendra pas

Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil