Un site d'information
proposé par
Dépêche AFP

Les tarifs réglementés du gaz baisseront de 3% en mars

Les tarifs réglementés du gaz naturel, appliqués par Engie à plusieurs millions de clients en France, baisseront de 3% en moyenne en mars, avec la baisse des prix sur le marché du gros, a annoncé mardi le régulateur.
“Au 1er mars 2018, les tarifs réglementés de vente hors taxes d’Engie diminuent en moyenne de 3% par rapport au barème en vigueur en février 2018”, indique la Commission de régulation de l’énergie (CRE) dans un communiqué.
Cette diminution est de 1% pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 1,8 % pour ceux qui ont un double usage cuisson et eau chaude et de 3% pour les foyers qui se chauffent au gaz.
Depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, les 10,6 millions de consommateurs français abonnés au gaz ont le choix entre les tarifs réglementés de l’ancien monopole, et les prix de marché, proposés tant par Engie que par ses concurrents (EDF, Direct Energie, Eni, Lampiris, etc.).
Les tarifs réglementés sont en sursis depuis que le Conseil d’Etat, saisi par des fournisseurs concurrents d’Engie, a jugé en juillet que leur maintien était contraire au droit européen.
jmi/tq/gf

Ils l'ont dit sur tous les budgets
Entre 60 et 70% des pannes sur les petits appareils sont dues à un manque d’entretien

Camille Beurdeley, déléguée générale du Groupement Interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager

L'habitat connecté, c'est en permanence de l'innovation, il faut faire le tri

François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique

Le marché automobile retrouve ses niveaux d'avant la crise

Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem

Les jeunes ont compris que la thalasso, ce ne sont plus des sommes faramineuses

Philippe Gomez, président du syndicat national de la thalassothérapie

Le sushi n’est pas devenu un produit de masse et ne le deviendra pas

Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil