Un site d'information
proposé par
Habitat

Depuis les années 1960, nos dépenses en habitat explosent

dépenses

Les dépenses liées à la vie à la maison, du loyer à la consommation d’énergie, sont celles qui ont le plus augmenté depuis les années 1960 au sein du budget des ménages, comme l’indiquent les chiffres de l’Insee.

Vous avez été très nombreux à lire, à partager et réagir à notre article sur l’alimentation, « poids-lourd » des dépenses des ménages, que nous avions publié il y a quelques mois. Preuve, peut-être, de la tension qui entoure ce poste d’achats difficile à contenir.

Il est pourtant une autre branche de nos finances dont la dépense consentie chaque année ne cesse de grimper et ce depuis les années 1960 : l’habitat. Le logement, valeur refuge en temps de crise, auquel nous avons consacré en 2015 plus de 306 milliards d’euros. Un montant qui a largement triplé en trente ans (près de 88 milliards en 1985). Le grand écart avec le budget alimentation s’est amplifié au début des années 1980, pour aujourd’hui s’établir sur une échelle de un à trois (154,9 milliards d’euros pour l’alimentation et les boissons non alcoolisées en 2015).

Et un montant qui, par rapport aux autres postes de dépenses des ménages, est celui qui a clairement grimpé le plus vite (voir l’infographie ci-dessous).

 

On y retrouve pour deux tiers les loyers devant l’énergie (48,7 milliards). L’entretien et les réparations sont bien loin, avec « seulement » 18,2 milliards d’euros. A propos d’entretien, pour réduire les frais, n’hésitez pas à suivre quelques conseils de grand-mère pour réduire la facture.

 

Benjamin Hay - © Fotolia.com

Vous aimerez aussi

« On peut avoir des revenus corrects et des fins de mois difficiles »

Depuis plusieurs années, baisse du pouvoir d’achat et crise économique ont contraint les ménages à arbitrer dans leurs dépenses.

Célibataires, plus chère la vie ?

On estime à plus de quinze millions le nombre de célibataires en France.

Ils l'ont dit sur tous les budgets
Entre 60 et 70% des pannes sur les petits appareils sont dues à un manque d’entretien

Camille Beurdeley, déléguée générale du Groupement Interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager

L'habitat connecté, c'est en permanence de l'innovation, il faut faire le tri

François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique

Le marché automobile retrouve ses niveaux d'avant la crise

Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem

Les jeunes ont compris que la thalasso, ce ne sont plus des sommes faramineuses

Philippe Gomez, président du syndicat national de la thalassothérapie

Le sushi n’est pas devenu un produit de masse et ne le deviendra pas

Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil