Un site d'information
proposé par
Habitat

Derniers jours pour régler sa taxe d’habitation

taxe habitation

Le 15 novembre marque la date butoir pour s’acquitter de la taxe d’habitation et de la redevance audiovisuelle. L’occasion de rappeler ce qu’il faut savoir à propos d’un impôt au cœur de l’actualité ces dernières semaines.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la taxe d’habitation a suscité bien des réactions depuis la rentrée. Le président de la République, Emmanuel Macron, a en effet annoncé la suppression pure et simple de cet impôt en 2018. En pratique, les choses ne sont pas encore clairement définies (lire par ailleurs).

Quoiqu’il en soit, Touslesbudgets.com vous propose de retrouver quelques chiffres-clés pour mieux connaître une taxe qui n’a sans doute pas fini de faire parler d’elle.

Pour rappel, le groupe de presse immobilière PAP publiait en 2016 une vidéo qui explique les principaux mécanismes de la taxe d’habitation :

30 millions d’avis

En France, 30 millions d’avis de taxe d’habitation ont été envoyés pour l’année 2015. Toujours en 2015, quatre millions de Français ont été exonérés. Les retraités sont les plus nombreux dans ce cas-là (les deux tiers environ des exonérations). S’y ajoutent les personnes recevant l’allocation adulte handicapé.

En raison de la suppression de la demi-part des veufs ou veuves comme de celle des parents isolés, de nombreux ménages n’ont également pas été imposés en 2015 (article 75 de la loi de finances 2016).

>>> Lire aussi : Le pouvoir d’achat immobilier « préservé grâce aux taux bas »

662 euros en moyenne

Le coût moyen de la taxe d’habitation s’est élevé à 662 euros en 2016. Globalement, sans doute en raison du calendrier électoral chargé en 2017, son montant devrait rester stable cette année. C’est le cas, a priori, pour 85% des communes et regroupements de communes sur les impôts locaux (taxe foncière comprise).

A noter que c’est à Lille (45,6% de taux d’imposition), à Marseille (40,25%) et Nîmes (40,1%) que la taxe d’habitation est la plus chère*. A l’inverse, les moins chères se trouvent à Paris (13,38%), Boulogne-Billancourt (17,87%) et Saint-Denis (en Seine-Saint-Denis, 21,48%). Suivent Saint-Denis de la Réunion (2,34%) et Caen, première ville de province (25,55%).

80% des Français concernés par une suppression en 2018

« Injuste socialement et territorialement« . C’est ainsi que le président de la République, Emmanuel Macron, qualifiait la taxe d’habitation, lors de Conférence des territoires, organisée courant juillet.

Le chef de l’État a ainsi émis le souhait, à terme de voir disparaître la taxe d’habitation. Dans les faits, 80% des ménages français seraient concernés par une mesure qui s’étalera sur trois ans. En 2018 donc, pas de disparition totale de la taxe, mais une baisse du tiers de son montant. Puis d’un nouveau tiers en 2019, avant fin définitive en 2020.

Pour ne pas compter parmi les 20% de la population qui paieront toujours la taxe d’habitation, il faudra être sous la barre des 30 000 euros de revenus annuels pour un célibataire (27 000 euros de revenu fiscale de référence), de 48 000 euros pour un couple (43 000 euros pour le foyer fiscal de référence) et 54 000 euros pour un couple avec enfant (49 000 euros pour le foyer fiscal). La demi-part supplémentaire reviendra à 6 000 euros.

Objectif : redonner du pouvoir d’achat aux Français.

Beaucoup d’incertitudes pèsent sur l’avenir de cette réforme (avis du Conseil constitutionnel, notamment). Affaire à suivre.

>>> Lire aussi : A quelle famille de consommateurs appartenez-vous ?

*Source Forum pour la gestion des villes

Touslesbudgets.com - © Pexels.com

Vous aimerez aussi

Immo : habiter près d’une bonne école coûte plus cher

Pour s’assurer que leur enfant soit affecté dans une bonne école, certaines familles n’hésitent pas à payer plus cher leur logement.

Déco : cocooning, végétal et terre cuite pour 2018

La Foire de Paris hors-série maison ouvre ses portes vendredi, jusqu’au 5 novembre. L’occasion de découvrir les dernières tendances déco pour l’hiver.

Ils l'ont dit sur tous les budgets
Entre 60 et 70% des pannes sur les petits appareils sont dues à un manque d’entretien

Camille Beurdeley, déléguée générale du Groupement Interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager

L'habitat connecté, c'est en permanence de l'innovation, il faut faire le tri

François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique

Le marché automobile retrouve ses niveaux d'avant la crise

Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem

Les jeunes ont compris que la thalasso, ce ne sont plus des sommes faramineuses

Philippe Gomez, président du syndicat national de la thalassothérapie

Le sushi n’est pas devenu un produit de masse et ne le deviendra pas

Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil