Un site d'information
proposé par
Auto

Électrique et hybride : êtes-vous prêts à franchir le pas ?

électrique

Les intentions d’achat de véhicules électrique et hybride devanceraient désormais celles de modèles diesel et essence, selon une étude.

Les Français sont de plus en plus nombreux à adopter la voiture électrique comme la voiture hybride. Les ventes, certes, partent de très loin (environ 1% du total des immatriculations), mais elles ne cessent de croître ces dernières années.

Les chiffres sont sans appel : jamais la barre des 30 000 voitures électriques et hybrides vendues en une année n’avait été atteinte en France. Selon les chiffres de l’Avere France (une association de promotion des voitures « propres »), le record est déjà tombé au mois d’octobre ! Avec 2 572 véhicules électriques et hybrides écoulés le mois dernier, les ventes du secteur affichent un bond de 18% par rapport à octobre 2016.

C’est dans ce contexte favorisé par la fin annoncée des ventes de voitures diesel et essence d’ici 2040 (et la hausse des taxes, notamment sur le diesel), qu’une étude menée par Harris Interactive pour Auto Moto* s’est penchée sur les aspirations des Français envers les véhicules « propres ».

Résultat : 69% d’entre eux se disent prêts à payer plus cher pour une voiture respectueuse de l’environnement, « privilégiant même, désormais, la fonction à l’esthétisme ». Et ce, quand bien même le prix d’achat reste le premier critère de choix (à 58%, devant la faible consommation à 55%).

Concernant les intentions d’achat par motorisation, l’hybride devant l’essence d’une courte tête (respectivement 72% et 71%). L’électrique, lui, est privilégié au diesel (48% contre 45%). L’acquisition d’un véhicule propre reste toutefois un achat à moyen terme. Pour 41% des Français, c’est en effet en 2025 que les véhicules électriques seront suffisamment attractifs pour remplacer les véhicules actuels.

Les critères les plus importants favorisant l’achat d’un véhicule électrique restant l’autonomie, l’accessibilité (notamment aux bornes de recharge) et le prix.

>>> Lire aussi : Les véhicules hybrides sont-ils vraiment plus économiques ?

Partants, mais pas tout de suite

L’achat d’un véhicule propre demeure un projet à moyen terme dans la mesure où un certain nombre de freins subsistent. Toujours un peu les mêmes. Les Français attendent de voir comment la technologie évolue. Ils sont d’ailleurs peu familiers avec le marché de la voiture électrique. Selon l’étude, 41% d’entre eux sont incapables d’en citer un modèle ou une marque. Et seuls 19% en ont déjà testé une (conducteur ou passager).

L’offre, globalement, est jugée encore perfectible. Pas de moins de 36% des Français estiment ainsi qu’elle ne répond pas encore aux besoins actuels. Elle n’est « pas assez complète » pour 31%.

Le consommateur a toutefois, note Harris Interactive, une perception du véhicule électrique assez proche de la réalité et « des attentes finalement raisonnables ». Soit, en détail : « Une autonomie de 587km, un temps de charge de 3h et un budget d’un peu plus de 14 000 euros. »

En réalité, une voiture électrique dispose aujourd’hui d’une autonomie, en moyenne, de 200 kilomètres. Le prix plancher, lui, atteint 17 600 euros.

>>> Aller plus loin : Revendre sa voiture électrique, un sacerdoce ?

*sondage réalisé en ligne par Harris Interactive du 21 au 31 août 2017, auprès d’un échantillon de 1 002 Français possesseurs du permis de conduire, âgés de 18 ans et plus, représentatifs de la population française. Méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, région et catégorie socioprofessionnelle de l’interviewé(e)

Benjamin Hay - © Eisenhans - Fotolia.com

Vous aimerez aussi

La mobilité électrique séduit toujours plus de citadins

De plus en plus de citadins optent pour la mobilité électrique et ses modes de transport peu encombrants, économiques et écologiques.

A quelle famille de consommateurs appartenez-vous ?

Un sondage Ipsos pour Leclerc sur les habitudes des Français a permis à la grande enseigne de classifier cinq catégories de consommateurs.

Ils l'ont dit sur tous les budgets
Entre 60 et 70% des pannes sur les petits appareils sont dues à un manque d’entretien

Camille Beurdeley, déléguée générale du Groupement Interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager

L'habitat connecté, c'est en permanence de l'innovation, il faut faire le tri

François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique

Le marché automobile retrouve ses niveaux d'avant la crise

Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem

Les jeunes ont compris que la thalasso, ce ne sont plus des sommes faramineuses

Philippe Gomez, président du syndicat national de la thalassothérapie

Le sushi n’est pas devenu un produit de masse et ne le deviendra pas

Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil