Un site d'information
proposé par
Education

Étudiants : cinq idées pour ne pas se ruiner

ruiner

Entre le logement, les courses et les sorties, il n’est pas toujours évident pour un étudiant de gérer ses dépenses. Touslesbudgets vous propose cinq idées malines pour consommer sans vous ruiner.

Selon l’Observatoire de la Vie Étudiante, si le budget des étudiants reste stable en 2016, 51% des jeunes interrogés affirment avoir eu à restreindre leurs dépenses ou à piocher dans leurs économies. Voici comment réduire ses factures sans diminuer son plaisir dans cinq postes clés.

Alimentation

Juste derrière le loyer, l’alimentation reste le poste de dépense principal des étudiants. Au quotidien, n’hésitez pas à utiliser le restaurant universitaire. Avec un ticket d’entrée à 3,25 € partout en France, le repas du CROUS reste imbattable. Pour vos courses, histoire de manger sainement en encourageant le développement d’une agriculture raisonnée, pensez aux AMAP. Les paniers de fruits et légumes sont disponibles, en général, à partir de 10 €. Certains campus, à l’image de celui de Nantes, possèdent même leur propre réseau. Et, si vous ne savez pas cuisiner, rassurez-vous : des sites se sont spécialisés dans les recettes pour étudiants, économiques et faciles comme Cuisine étudiant ou Cuisine Ta Mère.

Déplacements

De manière générale, les étudiants bénéficient de tarifs préférentiels dans les transports en commun, sur simple présentation d’un justificatif. 50% de réduction à Paris, 60% à Montpellier, transports illimités pour 23 € par mois à Amiens… Renseignez-vous dès votre inscription à l’université.

Pour les longs trajets, la solution la plus économique, la plus prisée et la plus conviviale reste le covoiturage. Du leader Blablacar à IDVroom, le choix est large, sans parler des applications mobile comme Wever. Le site Buddycar propose même une section spéciale « campus » dédiée aux étudiants.

Culture

Là encore, il faut rester à l’affût des tarifs étudiants souvent inférieur de 30%, en moyenne, au tarif plein. Au cinéma, privilégiez les réseaux indépendants et les salles art et essai (1,9 € à la Cinémathèque française, 7 € par mois à celle de Toulouse), le billet y demeure bien moins cher que dans un multiplexe.

N’oubliez pas non plus que tous les musées nationaux sont gratuits pour les ressortissants européens de moins de 26 ans. Enfin, renseignez-vous auprès des mairies : elles proposent souvent des cartes jeunes ou étudiants qui donnent droit à des réductions de 50% dans les lieux culturels. C’est le cas, par exemple, à Bordeaux.

Études

Financer ses études ne se limite malheureusement pas aux frais de scolarité. Pour vos livres, privilégiez l’occasion, un bon moyen de rentabiliser des ouvrages qui ne vous serviront que le temps de vos études. Pour cela, il existe même des sites spécialisés comme GetBoox.

Rien ne vous oblige, également, à acheter un ordinateur neuf. Pour un budget réduit de moitié vous obtiendrez un modèle aussi puissant (voire plus) en optant pour un PC reconditionné. De nombreuses associations comme Ordi Solidaire valorisent les DEEE en proposant ces services, écologiques et économiques.

Shopping

Troc, brocante, vide-dressing… Les solutions ne manquent pas pour se faire plaisir à petit prix. Côté déco, puisque le vintage est à la mode, faites un tour dans un dépôt-vente. Et ne tirez pas un trait sur le mobilier détérioré ou daté, car avec un peu de créativité et quelques outils vous pourrez remettre à neuf (et à votre goût) une table ou un meuble. Enfin, pour les soins du visage, n’hésitez pas à avoir recours aux centres de formation. Les écoles de coiffure et de maquillage vous fourniront des soins de qualité, supervisés par des professionnels, pour des tarifs défiant toute concurrence.

Romain Carlioz - © DragonImages - Fotolia.com

Vous aimerez aussi

« Étudier en France coûte trop cher »

Malgré une baisse de 6.8% cette année, il en coûte encore 2 335 euros aux étudiants pour leur rentrée, selon la FAGE.

7 façons de payer moins cher le cinéma

Touslesbudgets vous révèle quelques astuces pour économiser sur le prix du ticket de cinéma.

Ils l'ont dit sur tous les budgets
Entre 60 et 70% des pannes sur les petits appareils sont dues à un manque d’entretien

Camille Beurdeley, déléguée générale du Groupement Interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager

L'habitat connecté, c'est en permanence de l'innovation, il faut faire le tri

François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique

Le marché automobile retrouve ses niveaux d'avant la crise

Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem

Les jeunes ont compris que la thalasso, ce ne sont plus des sommes faramineuses

Philippe Gomez, président du syndicat national de la thalassothérapie

Le sushi n’est pas devenu un produit de masse et ne le deviendra pas

Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil