Un site d'information
proposé par
Education

Habiller son enfant moins cher

vetements enfant rentrée scolaire habillement

L’habillement pour un enfant coûte en moyenne chaque année 315 euros* aux familles. Touslesbudgets.com vous donne quelques pistes afin de compléter les tenues de votre enfant sans vous ruiner.

Les sites généralistes

On trouve sur Internet toute une panoplie de sites généralistes proposant également la vente de vêtements pour enfant. Qu’il s’agisse de Tati, de La Redoute ou de Cdiscount, l’offre est très grande et devrait vous permettre de trouver votre bonheur sans difficulté. Les réductions y sont également fréquentes.

Les associations

Nombre de structures associatives ont un stock de vêtements pour enfant à la revente. Pour les bourses les plus petites, Emmaüs possède des dizaines de points de vente partout en France, dans lesquels vous trouverez peut être votre bonheur à prix réduit. La Croix Rouge vend également des vêtements pour enfant à petit prix ou gratuitement pour les personnes en difficulté (25 000 tonnes de vêtements collectés en 2014).

Le troc

Des sites comme trocvestiaire.com, larmoiredespetits.com ou too-short.com proposent (notamment) d’échanger des vêtements et autres articles pour enfants. Certains de ces portails promettent jusqu’à 90% d’économie par rapport au prix en boutique.

Le vide-dressing

Le concept est surtout connu pour son offre à destination des adultes. Sachez cependant que Videdressing.com ou autres spécialistes du genre (Babaz.fr, kidsdressing.com…) proposent également des articles et vêtements pour les plus jeunes. Nombre de prix barrés annoncent une réduction dépassant 50%.

Le déstockage

Qu’il s’agisse de magasins physiques (comme les magasins d’usine) ou de portail sur le Net (sammydress.com, excedance.com…), vous trouverez sans difficulté des destockeurs de vêtements spécialisés dans le prêt-à-porter pour enfants. Là aussi, les ristournes vont souvent au-delà de 50%.

Les box

Après les produits de beauté ou le vin, le principe de la box s’invite aussi au rayon habillement pour enfants. Sur littlecigogne.com, une fois abonné au service, vous recevez chaque mois une sélection de vêtements pour votre progéniture. La surprise peut être bonne ou décevante. Heureusement, retours et échanges sont acceptés -et gratuits-. A la clé, la promesse de 60% d’économie.

Les annonces en ligne

Les sites de petites annonces en ligne (Ebay, Le Bon Coin…) regorgent d’offres concernant les vêtements pour enfants. Via les systèmes d’enchères ou les offres directes, n’hésitez pas à prendre le temps de parcourir les pages en quête d’une bonne affaire.

Les ventes privées

La plupart des sites qui leur sont dédiés, généralistes (vente-privee.com, brandalley.fr…) ou spécialisés (bebeboutik.com, cabane-chic.com…) proposent également des articles pour filles et garçons. Les réductions sur ces plateformes -qui nécessitent parfois une inscription préalable- dépassent souvent 50%.

Si vous avez le temps…

Les comparateurs

On ne saura que trop vous conseiller de réfléchir avant d’acheter. Des portails comme parentmalins.com ou 123boutchou.com font la comparaison entre des centaines d’offres référencées sur la Toile de vêtements pour bébé et enfant. Ça peut aider.

Les tutoriaux

Pour ceux qui en auraient le temps -et l’envie-, plusieurs sites contiennent des tutoriaux (popcouture.fr, letoiledecoton.com…) permettant de créer soi-même ses vêtements pour son enfant ou même d’en confectionner de nouveaux à partir de ses anciens habits (un jean bicolore à partir de deux vieux jeans, par exemple). Une économie financière sans doute, une débauche d’énergie à peser.

*Source cabinet Xerfi
** Le sondage Toluna QuickSurveys a été réalisé par Internet en France le 25 août 2015, auprès d’un échantillon de 1003 hommes et femmes, âgés de plus de 18 ans.

Touslesbudgets.com - © saklakova - Fotolia.com

Vous aimerez aussi

Quand l’habillement ajuste le budget des ménages

Le chiffre d’affaires du marché de l’habillement en France a connu une légère baisse l’an dernier (-1.3%). Sur un secteur très concurrentiel, les marq...

Les ados font et défont le marché de la mode

Les adolescents concentrent 25% des achats de mode et d'habillement en France.

Ils l'ont dit sur tous les budgets
Entre 60 et 70% des pannes sur les petits appareils sont dues à un manque d’entretien

Camille Beurdeley, déléguée générale du Groupement Interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager

L'habitat connecté, c'est en permanence de l'innovation, il faut faire le tri

François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique

Le marché automobile retrouve ses niveaux d'avant la crise

Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem

Les jeunes ont compris que la thalasso, ce ne sont plus des sommes faramineuses

Philippe Gomez, président du syndicat national de la thalassothérapie

Le sushi n’est pas devenu un produit de masse et ne le deviendra pas

Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil