Un site d'information
proposé par
Loisirs

Jardinage: quatre idées économes

jardinagesans

Planter, arroser, récolter… Un jardin ça s’entretient et représente une dépense non négligeable dans un budget. D’après l’Etablissement national des produits de l’agriculture et de la mer (FranceAgriMer), les achats de végétaux extérieurs ont représenté 908,2 millions d’euros en 2012. Pour réduire ses dépenses tout en gardant la main verte, voici quelques astuces.

Les jardineries discount

S’il existe des magasins discount pour l’alimentaire, le high-tech et l’habillement, c’est aussi le cas pour le jardinage. Comme “Garden price” qui se revendique “jardinerie à bas prix”. Les prix sont en effet moins élevés que dans une jardinerie traditionnelle avec par exemple des graines de betteraves d’Egypte à 1,59 euros contre 2,10 euros dans la grande distribution.

Recyclage et sélection des plantes, avoir les bons réflexes

L’achat de graines ou de terreau n’est pas forcément nécessaire avec le recyclage. Pour les graines il suffit de récupérer celles des fleurs et des fruits et légumes, puis les faire sécher pour les replanter à la saison suivante. Pour l’engrais, le compost fait maison est une alternative efficace. Pour ça il faut conserver les épluchures et autres déchets végétaux et les laisser se dégrader. La sélection des plantes en fonction du type de sol et du climat permet aussi de faire des économies, notamment en arrosage.

Le troc de graines

Sur le site grainesdetroc.fr, les utilisateurs peuvent échanger leur graines. L’idée est de constituer “une collection commune”. En échange d’un envoi de graines, celui qui partage obtient un jeton qui “donne la possibilité de choisir parmi les variétés de la collection”. Mais au delà de l’idée de partager des graines, il s’agit de faire redécouvrir des variétés oubliées ou peu connues. C’est aussi le but de nombreuses bibliothèques de graines, ou “grainothèque”, comme c’est le cas en Picardie. A Amiens par exemple, une association confie des graines de légumes anciens à des bénévoles qui les plantent, en consomment une partie et en restituent l’autre.

Les jardins associatifs, un espace à partager

Dans de nombreuses villes, on trouve des jardins partagés et associatifs. Pour une adhésion à un faible coût (entre 10 et 20 euros), il est possible de profiter d’un espace collectif et vert en pleine ville. La gestion est souvent assurée par des associations de quartier, qui organisent aussi des repas, des trocs.

Mélanie Longuet - © Lukas Gojda - Fotolia.com

Vous aimerez aussi

De la cuisine au jardin: les bons gestes écolo et économes

Éteindre les lumières d'une pièce inoccupée, préférer une température de 16°C dans la chambre, couper l'eau du robinet au moment du brossage des dents...

Des solutions multiples pour jardiner en ville

En France, sept foyers sur dix possèdent un jardin ou une terrasse.

En ville, quand le balcon devient jardin

Depuis quelques années le phénomène touche toutes les villes de France. Les balcons, terrasses, cours deviennent les lieux rêvés pour aménager un coin...

Ils l'ont dit sur tous les budgets
Entre 60 et 70% des pannes sur les petits appareils sont dues à un manque d’entretien

Camille Beurdeley, déléguée générale du Groupement Interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager

L'habitat connecté, c'est en permanence de l'innovation, il faut faire le tri

François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique

Le marché automobile retrouve ses niveaux d'avant la crise

Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem

Les jeunes ont compris que la thalasso, ce ne sont plus des sommes faramineuses

Philippe Gomez, président du syndicat national de la thalassothérapie

Le sushi n’est pas devenu un produit de masse et ne le deviendra pas

Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil