Un site d'information
proposé par
Loisirs

La haute gastronomie à 30 euros ou moins

le-carmin-©

L’édition 2016 du guide Michelin présente les 54 restaurants ayant obtenu une nouvelle étoile. Parmi eux, on découvre deux nouvelles tables trois étoiles, dix nouveaux restaurants deux étoiles et 42 nouveaux arrivants. Touslesbudgets.com a sélectionné vingt restaurants étoilés offrant des menus, principalement le midi en semaine, à trente euros ou moins. Car la haute gastronomie ne se chiffre pas toujours à une centaine d’euros.

Cette année les grandes tables les plus abordables sont principalement situées en Auvergne-Rhône- Alpes.

– L’Esquisse, Annecy (74)
Menu le midi en semaine à partir de 23 euros (37 euros les soirs et week-end)

Le 1217 – Château de Bagnols, Bagnols (69)
Menu le midi en semaine à partir de 28 euros (70 euros les soirs et week-end)

Le Passe-Temps, Lyon (69)
Menu le midi en semaine à partir de 19 euros (38 euros les soirs)

passe-temps-©-DR-Via-Michelin-2016
© Via Michelin 2016

Restaurant Prairial, Lyon (69)
Menu le midi en semaine à partir de 28 euros (40 euros les soirs et week-end)

Le refuge des gourmets, Machilly (74)
Menu le midi en semaine à partir de 28 euros (40 euros les soirs et week-end)

Raphaël Vionnet, Thonon-les-Bains (74)
Menu le midi en semaine à partir de 29,9 euros (55 euros les soirs et week-end)

La Bretagne compte également plusieurs grandes tables à prix abordables.

– Rackham, Roscoff (29)
Menu le midi en semaine à partir de 22 euros (35 euros les soirs et week-end)

roscoff-©-grand-hotel-de-la-mer
© Grand-hôtel-de-la-mer

Allium, Quimper (29)
Menu le midi en semaine à partir de 28 euros (48-88 euros les soirs et week-end)

– Le château de sable, Porspoder (29)
Menu le midi en semaine à partir de 25 euros (39 euros les soirs et week-end)

Maison Tirel-Guérin, La Gouesnière (35)
Menu le midi en semaine à partir de 30 euros (46 euros les soirs et week-end)

En Normandie, on trouve le restaurant à une étoile le moins cher de la sélection 2016.

Initial, Caen (14)
Menu le midi en semaine à partir de 18 euros (37 euros les soirs et week-end)
initial-restaurant-©-initial-restaurant
©-initial-restaurant

La Renaissance, Argentan (61)
Menu tous les jours midi et soir à partir de 27 euros

Provence Alpes Côte-d’Azur :

– Jan, Nice (06)
Menu le midi en semaine à partir de 29 euros (72 euros les soirs et week-end)

jan-©-jan
© Jan

Le Nord-Pas-de-Calais n’abrite qu’une table étoilée à moins de 30 euros.

La Grignotière, Raismes/Valenciennes (59)
Menu le midi en semaine à partir de 27,9 euros (36 euros les soirs et week-end)
la-girgonitère-©-jisco
© La Grignotière

En Ile-de-France, qui héberge les nouvelles tables à trois étoiles de 2016, un restaurant est accessible à 29 euros le midi.

– La table du 11, Versailles (78)
Menu le midi en semaine à partir de 29 euros (49 euros les soirs et week-end)

la-table-du-11-©-latabledu11

©-latabledu11

Midi-Pyrénées :
La table des Merville, Castanet-Tolosan(31)
Menu le midi en semaine à partir de 25 euros (35 euros les soirs et week-end)
la-table-des-merville

© La-table-des-merville

PY-R, Toulouse (31)
Menu le midi en semaine à partir de 26 euros (42 euros les soirs et week-end)

Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes :

– Dyades, Massignac (16)
Formule le midi en semaine à 30 euros (Menus de 55 à 160 euros les soirs et week-end)

Bourgogne-Franche-Comté :

– Le Carmin, Beaune (21)
Menu le midi à partir de 25 euros (35 euros le soir)

le-carmin-©-le-carmin
© Le carmin

– La maison des cariatides, Dijon (21)
Menu le midi en semaine à partir de 27 euros (58 euros les soirs)

Marine Couderette - Fotolia.com - Le Carmin

Vous aimerez aussi

Une table étoilée pour moins de 30€

Vous êtes nombreux à ne pas oser franchir la porte d'un restaurant étoilé en raison des tarifs affichés à la carte.

Les chiffres de la restauration étoilée en France

[Cartes interactives] Pour 2015, la France compte 603 tables étoilées. Y'en a-t-il une près de chez vous ?

Ils l'ont dit sur tous les budgets
Entre 60 et 70% des pannes sur les petits appareils sont dues à un manque d’entretien

Camille Beurdeley, déléguée générale du Groupement Interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager

L'habitat connecté, c'est en permanence de l'innovation, il faut faire le tri

François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique

Le marché automobile retrouve ses niveaux d'avant la crise

Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem

Les jeunes ont compris que la thalasso, ce ne sont plus des sommes faramineuses

Philippe Gomez, président du syndicat national de la thalassothérapie

Le sushi n’est pas devenu un produit de masse et ne le deviendra pas

Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil