Un site d'information
proposé par
Mode de vie

La mobilité électrique séduit toujours plus de citadins

la mobilité électrique séduit de plus en plus de citadins

Pour se déplacer en ville, de plus en plus de citadins optent pour la mobilité électrique et ses modes de transport peu encombrants, économiques et écologiques.

L’apparition d’une nouvelle génération de moyens de transports électriques transforme peu à peu notre façon de nous déplacer en ville. Légers, économiques, facilement transportables, écologiques, ludiques… ces objets de la micro-mobilité urbaine cumulent les bons points ! S’il n’y a pas d’âge pour adopter ce type de transports, on identifie néanmoins un profil : des citadins salariés, d’un bon niveau social, sensibles aux thématiques environnementales.

Un marché en pleine expansion

Il y a encore 10 ans, le marché du vélo électrique stagnait à 10 000 unités vendues chaque année en France. Aujourd’hui, il se vend plus de VAE que de scooter 50 cc ! En 2016, le secteur a enregistré une hausse de 31% avec 134 000 unités vendues, selon les données de l’Union sport & cycle. « Ces vélos sont en train de se démocratiser car les clients ne veulent plus arriver en sueur à leur travail et veulent gagner du temps. Et puis, c’est moins cher qu’un scooter tout en étant moins encombrant », expliquait dernièrement Denis Briscadieu, président de Cyclelab au quotidien Le Monde.

Autre marché en puissance, celui de la trottinette. Un temps tombé en désuétude, ce mode de locomotion a fait son grand retour au début des années 2000 en complément du trajet en métro ou pour parcourir de courtes distances. Aujourd’hui encore, il s’en vend près d’un million par an en France. L’arrivée de la trottinette électrique, avec un baisse de prix conséquente, laisse présager un fort potentiel de développement pour ces engins qui peuvent attendre une vitesse de croisière de 25km/h et affichent une autonomie de près de 20 km.

Plus de 7 000 trottinettes électriques ont été vendues en 2016 et 6 500 monoroues. Et l’offre ne cesse de croître : on voit apparaître de nouveaux objets, inspirés des rollers ou des skateboards, ultra compacts et légers mais assez puissants pour gravir des pentes de 30% et transporter une personne pesant 120 kilos.

>>> En vidéo : quand la monoroue débarque en ville

Un coup de pouce financier

Pour encourager les citadins à adopter ce nouveau mode de vie, l’État a institué une subvention pour l’acquisition d’un vélo électrique neuf n’utilisant pas de batterie au plomb. L’aide, plafonnée à 200 euros, peut atteindre 20% du prix d’achat du VAE.

Ce dispositif s’inscrit dans le cadre du Plan local de Déplacement Urbain qui vise au désencombrement automobile dans les villes. Autre avantage : la loi sur la transition énergétique a ajouté au Code du Travail un volet relatif à l’utilisation du vélo par les salariés du secteur privé. Pour inciter ceux-ci à privilégier ce mode de transport, le décret du 11 février 2016 prévoit une indemnité de 25cts par kilomètre, calculé sur la base domicile-travail, cumulable avec le remboursement des transports en commun.

Des mesures qui démontrent déjà leurs bénéfices sur les ventes, notamment dans les villes ayant adopté précocement ce type de dispositif. Colmar, qui se rêve en capitale du cyclisme européen, comptait déjà 18 000 VAE en 2008 et un réseau de vélos électriques à la location unique en France. Seule Strasbourg reste insensible à ce phénomène : dans cette ville assez plate, le vélo mécanique a toujours la cote !

Barbara Brayner - © studio4pic - Fotolia.com

Vous aimerez aussi

Le vélo électrique a la cote

De plus en plus de Français se laissent séduire par le vélo électrique. En 2014, 77 500 vélos ont été vendus, soit une progression de 35% sur un an.

Comment bien choisir son vélo pliant

Voici les cinq points à vérifier avant de vous lancer dans votre achat.

Ils l'ont dit sur tous les budgets
Entre 60 et 70% des pannes sur les petits appareils sont dues à un manque d’entretien

Camille Beurdeley, déléguée générale du Groupement Interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager

L'habitat connecté, c'est en permanence de l'innovation, il faut faire le tri

François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique

Le marché automobile retrouve ses niveaux d'avant la crise

Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem

Les jeunes ont compris que la thalasso, ce ne sont plus des sommes faramineuses

Philippe Gomez, président du syndicat national de la thalassothérapie

Le sushi n’est pas devenu un produit de masse et ne le deviendra pas

Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil