Un site d'information
proposé par
Loisirs

Les musées, gratuits pour les jeunes

musées

À l’occasion de la Journée internationale des musées, qui sera célébrée le 18 mai dans 145 pays, retour sur une mesure emblématique de la démocratisation culturelle : la gratuité des musées pour les jeunes.

En 1967, André Malraux, alors ministre de la Culture, déclarait devant l’Assemblée nationale qu’« un jour, on fera pour la culture ce que Jules Ferry a fait pour l’instruction: la culture sera gratuite ». Toujours au cœur des réflexions modernes, les politiques de gratuité ont pour objectif de démocratiser les activités culturelles de façon bien plus ambitieuse qu’un simple week-end de « Journées du patrimoine » ou de « Nuit des musées ».

Dès 2001, le maire de Paris de l’époque, Bertrand Delanoë, avait décidé d’offrir un accès libre et gratuit aux expositions permanentes des musées et monuments de la ville. En 2009, le gouvernement de Nicolas Sarkozy franchit un pas supplémentaire en annonçant la gratuité de cinquante musées nationaux pour les jeunes de 18 à 26 ans. Une mesure qui tombe à point nommé puisque, entre 1997 et 2008, on a enregistré une désaffection des musées : moins quatre points chez les 15-24 ans et  moins cinq points chez les 25-29 ans.

Les conditions pour bénéficier de la gratuité

Pour bénéficier de ce droit, il suffit de présenter une pièce d’identité ou une carte de résidence aux guichets des musées concernés par l’opération. Dans la liste, on trouve les incontournables  : le musée du Louvre, le château de Versailles, le Mont-Saint Michel, le Centre Pompidou ou encore le musée d’Histoire Naturelle de Paris.

>>> Lire aussi : Pour l’accès à la culture, la gratuité ça compte

Des résultats à la hauteur… avec des limites

« L’un des effets recherchés de la gratuité est d’attirer des visiteurs habituellement empêchés par le prix du billet », observe Philippe Chantepie, consultant à l’Inspection Générale des Affaires Culturelles dans un rapport relatif à la mobilisation des visiteurs. Qui indique également que « la gratuité dans les musées a généré une hausse de fréquentation de presque 50% l’année qui a suivi l’entrée en application de la mesure ».

Le Crédoc (Centre de recherche pour l’étude et l’observation de vie) renchérit en affirmant, étude à l’appui, que les jeunes répondent massivement à l’offre de gratuité. Lors d’une expérimentation des « nocturnes hebdomadaires gratuites » pour les 18-25 ans dans quatre musées parisiens, l’organisme a observé une hausse de cinq points de fréquentation.

Cette politique montre cependant ses limites : si la fréquentation du jeune public a explosé à Paris intra muros entre 2001 et 2015, passant de 10 000 à près de 400 0000 visiteurs (soit 16% du public global), elle n’a pas permis la démocratisation de la culture. Selon l’Observatoire des politiques culturelles, la gratuité a mobilisé 38% des étudiants issus de classe moyenne, 32% des jeunes issus de la classe populaire et 21% de ceux issus de la classe aisée. La gratuité ne suffirait donc pas pour attirer le public mais devrait s’accompagner « d’une médiation culturelle plus ample », estime l’Observatoire.

Célébrer la culture

Malgré la baisse de fréquentation enregistrée depuis les attentats de 2015, les musées et monuments français restent les plus fréquentés au monde : selon le Ministère de la Culture, près de 7,3 millions de visiteurs les ont parcourus en 2016 dont 9% d’étudiants bénéficiant de la gratuité.

Ce 18 mai, à l’occasion de la Journée internationale des musées, la gratuité concernera tous les intéressés, sans distinction d’âge. Cette année, le thème choisi est « Musées et histoires douloureuses : dire l’indicible dans les musées ». Pas moins de 35 000 institutions ont répondu présent dans 145 pays à travers le monde.

Retrouvez la liste des musées et monuments nationaux sur :

http://www.culture.gouv.fr/culture/europe/musees.htm

https://www.monuments-nationaux.fr/

Barbara Brayner - © leeeto - Fotolia.com

Vous aimerez aussi

Étudiants : cinq idées pour ne pas se ruiner

Touslesbudgets propose cinq idées malines aux étudiants pour consommer sans se ruiner.

Des sites et applis pour bien choisir son vin

Touslesbudgets vous propose sa sélection de sites internet et applis qui vous aideront à bien choisir votre vin.

Ils l'ont dit sur tous les budgets
Entre 60 et 70% des pannes sur les petits appareils sont dues à un manque d’entretien

Camille Beurdeley, déléguée générale du Groupement Interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager

L'habitat connecté, c'est en permanence de l'innovation, il faut faire le tri

François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique

Le marché automobile retrouve ses niveaux d'avant la crise

Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem

Les jeunes ont compris que la thalasso, ce ne sont plus des sommes faramineuses

Philippe Gomez, président du syndicat national de la thalassothérapie

Le sushi n’est pas devenu un produit de masse et ne le deviendra pas

Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil