Un site d'information
proposé par
Mode de vie

Seniors : quel poids dans notre consommation ?

seniors

Entre labels spécialisés et nouvelles aspirations, les seniors représentent une cible de choix pour les marques. À l’occasion du 19e Salon des seniors (du 18 au 21 mai, à Paris), Touslesbudgets évalue la taille de ce marché.

Selon l’Insee, d’ici 2020, les individus de plus de 60 ans devraient représenter plus du quart de la population française (26,4%). Cette catégorie de consommateurs intéresse donc forcément les marques, d’autant que l’Institut français des seniors (IFS) affirme que 52% des achats ont été réalisés par des plus de 50 ans, en 2016.

Preuve de ce poids considérable dans le secteur, en 2016, le label Afnor « Testé et approuvé par les seniors » a vu le jour. De la tablette à la colonne de douche, une centaine de produits devraient être certifiés d’ici la fin de l’année.

Les « nouveaux seniors » consomment plus

Parmi les catégories d’âge, les nouvelles générations de seniors consomment plus que leurs aînés. À âge égal, des individus nés entre 1947 et 1956 dépensent, en moyenne, 28 000 euros par an, soit 5 000 euros de plus que ceux nés entre 1927 et 1936. Et, selon le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Credoc), si le volume d’achats diminue après 65 ans, c’est souvent faute d’accès à une offre adaptée.

Parmi les secteurs les plus prisés par ces consommateurs, l’alimentation et la santé figurent en bonne place dans le classement effectué par l’IFS. L’automobile séduit également, puisqu’une voiture sur deux est achetée par un senior, tous comme les produits de luxe (70% des parfums sont achetés par des femmes de plus de 50 ans) et les jouets (un tiers des produits achetés par des retraités).

Romain Carlioz - © Pexels.com

Vous aimerez aussi

Seniors… et consommateurs actifs

Loin d'être inactifs, nos seniors représentent plus de la moitié de la consommation globale du pays !

Le train français, cinquième plus cher d’Europe

Au kilomètre parcouru, quel que soit le mode de transport, les prix resteraient « assez raisonnables », selon une étude.

Ils l'ont dit sur tous les budgets
Entre 60 et 70% des pannes sur les petits appareils sont dues à un manque d’entretien

Camille Beurdeley, déléguée générale du Groupement Interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager

L'habitat connecté, c'est en permanence de l'innovation, il faut faire le tri

François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique

Le marché automobile retrouve ses niveaux d'avant la crise

Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem

Les jeunes ont compris que la thalasso, ce ne sont plus des sommes faramineuses

Philippe Gomez, président du syndicat national de la thalassothérapie

Le sushi n’est pas devenu un produit de masse et ne le deviendra pas

Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil