Un site d'information
proposé par
Loisirs

Sept astuces pour voyager moins cher

Les journées vous paraissent longues au bureau et vous rêvassez, les yeux dans le vague, au souvenir de la plage. Rassurez-vous, les vacances approchent. Pour vous, elles se résument à un week-end prolongé et le porte-monnaie est un peu vide depuis les dernières vacances en Corse ? Pas de problème. Il existe bien des solutions pour voyager moins cher.

Le train

Les offres légales

Elles sont souvent mal connues des usagers. La traditionnelle carte « famille nombreuse » permet des réductions jusqu’à 70% à partir de trois enfants. Dans le même ordre d’idée, on trouve la carte « enfant famille » destinée aux foyers les plus modestes. Enfin, il existe une petite douceur : le « billet de congé annuel ». Il peut être demandé par tout salarié ou demandeur d’emploi, lequel se verra bénéficier d’une réduction de 25 % à 50 %. C’est gratuit, pourquoi s’en priver ?

Anticiper ou être flexible

En s’y prenant trois mois à l’avance, on peut bénéficier de billets « Prem’s » à des tarifs très intéressants. Malheureusement, c’est un peu tard pour la Toussaint. Pas de regret, si vous êtes flexible dans vos dates, vous pouvez trouver le billet le moins cher grâce au calendrier des prix disponible sur le site de la SNCF. Pensez aussi aux offres low cost IDTGV et Ouigo.

Les billets d’occasion

Il s’agit la plupart du temps de billets « Prem’s ». Non nominatifs, ils sont aussi non échangeables et non remboursables. À cause de cela, les personnes qui ne peuvent plus partir choisissent souvent de revendre leur billet par le biais de sites internet. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, c’est un système bien rodé et l’offre est assez fournie. Jugez par vous même sur Kelbillet, Troc des trains ou encore Zepass.

Ruser

Certaines destinations peu prisées sont bien moins chères que d’autres. Peut-être que le lieu de votre week-end de rêve se trouve sur la route de l’une d’elles ? Il ne vous reste plus qu’à prendre un billet pour « Nulleville » et descendre à l’arrêt précédent : « Superville ». Vous économiserez jusqu’à la moitié du prix par rapport aux trajets directs pour « Superville ».

==> Lire : Bien construire son budget voyage

L’avion

Choisir les compagnies low cost

Les comparateurs de prix (comme Liligo, Kayak, eDreams…) ne proposent pas toujours les offres les plus avantageuses. Allez plutôt directement sur le site des compagnies aériennes, en favorisant les moins chères comme Ryanair ou Easyjet, en particulier sur des vols courts. Si vous avez un doute, la meilleure solution reste de comparer les offres des comparateurs et celles des compagnies.

Faire des escales

Si vous avez un peu de temps, évitez les vols directs. Ils sont beaucoup plus chers ! Quelques heures sur le tarmac de Budapest ne vous feront pas de mal. Mieux encore, si vous êtes patient ou vraiment fauché, vous prendrez le temps de comparer les prix des différentes compagnies pour chaque escale. Faire Paris-Doha avec Qatar Airways, puis Doha-Hanoï avec Vietnam Airlines peut revenir moins cher que de faire Paris-Hanoï avec une seule de ces compagnies, même si le billet comporte lui aussi une escale à Doha.

Choisir son jour et son heure d’achat

Un billet est moins cher s’il est acheté en pleine nuit ! Et oui, car les compagnies ont bien compris qu’il est plus confortable d’acheter son billet le week-end pendant la journée. On a le temps de comparer les prix, de réfléchir … Elles augmentent donc les tarifs en conséquence. Par contre les acheteurs se font plus rares le mardi matin à 4 ou 5h et les prix sont largement plus bas.

Clémentine Baron - © Marie Maerz - Fotolia.com

Vous aimerez aussi

Réserver à la dernière minute, toujours un bon plan ?

Pour partir en voyage, on trouve toujours des offres de dernière minute à prix cassé. Mais on en compte moins et pas forcément sur toutes les étapes d...

6 questions à propos du TGV

Un porte-parole de la SNCF répond aux questions des lecteurs de Touslesbudgets.com sur l'évolution de l'offre TGV et le prix de ses billets.

Ils l'ont dit sur tous les budgets
Entre 60 et 70% des pannes sur les petits appareils sont dues à un manque d’entretien

Camille Beurdeley, déléguée générale du Groupement Interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager

L'habitat connecté, c'est en permanence de l'innovation, il faut faire le tri

François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique

Le marché automobile retrouve ses niveaux d'avant la crise

Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem

Les jeunes ont compris que la thalasso, ce ne sont plus des sommes faramineuses

Philippe Gomez, président du syndicat national de la thalassothérapie

Le sushi n’est pas devenu un produit de masse et ne le deviendra pas

Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil