Un site d'information
proposé par
Santé

Un français consomme 48 boîtes de médicaments par an

L’édition 2012 du rapport d’analyses des ventes de médicaments de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ASNM) et des produits de santé met en évidence une contraction du marché pharmaceutique expliqué par les baisses de prix et le développement des génériques.

Chaque année, l’ASNM publie un rapport d’analyse des ventes de médicaments, remboursables ou non, réalisées en officines et dans les hôpitaux. Les résultats font apparaître qu’il s’est vendu, en 2012, autant de médicaments que l’année précédente mais que cela représente moins en valeur. Le marché des médicaments est ainsi estimé à 27,2 milliards d’euros (21,1 milliards d’euros de ventes destinées aux officines et environ 6,1 milliards d’euros de ventes aux hôpitaux), en léger recul de 1,5% par rapport à 2011. Cependant, il n’a pas la même évolution en ville ou à l’hôpital, puisque si les ventes réalisées en officines ont reculé de 2,8 %, et celles destinées aux établissements hospitaliers ont progressé de + 3 % en valeur.

Des ventes stables et des prix en baisse

Ce que l’on note, c’est qu’en 2012 un médicament sur 4 acheté est un médicament générique, contre 1 sur 5 l’année précédente. Il représente désormais 14 % du marché en valeur (10,9% en 2011) et plus de 26 % en quantités. (23% en 2011).
Chaque habitant a consommé en moyenne 48 boîtes de médicaments en 2012. Un chiffre identique à celui de 2011. Ce sont toujours les prescriptions sur ordonnance qui sont les plus vendues et représentent plus de 81 % du chiffre d’affaires et 53 % des quantités vendues. Les formes orales sèches représentent toujours plus des deux tiers du marché de ville alors qu’à l’hôpital la première place est tenue par les médicaments injectables. La substance active la plus vendue en ville reste le paracétamol.

Touslesbudgets.com

Ils l'ont dit sur tous les budgets
Entre 60 et 70% des pannes sur les petits appareils sont dues à un manque d’entretien

Camille Beurdeley, déléguée générale du Groupement Interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager

L'habitat connecté, c'est en permanence de l'innovation, il faut faire le tri

François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique

Le marché automobile retrouve ses niveaux d'avant la crise

Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem

Les jeunes ont compris que la thalasso, ce ne sont plus des sommes faramineuses

Philippe Gomez, président du syndicat national de la thalassothérapie

Le sushi n’est pas devenu un produit de masse et ne le deviendra pas

Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil