Un site d'information
proposé par
Mode de vie

Tale Me, de la location de vêtements pour bébé et maman

Ophélie Levasseur, manager Paris de Tale Me, explique ce concept qui permet aux futures mamans et à leurs enfants d’avoir des vêtements qui évoluent avec eux sans se ruiner.

Chaque année les parents dépensent en moyenne 800 euros par enfant hors alimentation. Les premiers postes de dépenses sont les vêtements et les chaussures. Plutôt logique quand on pense à la vitesse à laquelle ils grandissent et à toutes leurs aventures dont les vêtements ne reviennent pas indemnes.

Il s’agit également d’un véritable investissement pour les futures mamans dont le corps évolue tout au long de la grossesse… un investissement pour un usage bien éphémère.

Face à ce double constat, une jeune maman bruxelloise propose une solution innovante : la location. Chez Tale Me, il s’agit de vêtements de designers européens en location pour 19 euros par mois.

Le concept, né en Belgique (Tale Me est basée à Charleroi, près de Bruxelles), s’est exporté en France, à Paris, en deux temps. Une première boutique éphémère de janvier à mai, puis un magasin « durable » cette fois, installé dans le dixième arrondissement de la capitale.

Touslesbudgets.com - © TLB.com

Vous aimerez aussi

Conso : six applis mobiles gratuites à posséder

Avant que le souvenir des vacances ne s’estompe définitivement, notre sélection de six applis utiles pour se faciliter la vie.

Comment Airbnb a étendu son succès en France

Airbnb a connu une année record en France en 2016, avec 8,3 millions de voyageurs.

Ils l'ont dit sur tous les budgets
Entre 60 et 70% des pannes sur les petits appareils sont dues à un manque d’entretien

Camille Beurdeley, déléguée générale du Groupement Interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager

L'habitat connecté, c'est en permanence de l'innovation, il faut faire le tri

François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique

Le marché automobile retrouve ses niveaux d'avant la crise

Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem

Les jeunes ont compris que la thalasso, ce ne sont plus des sommes faramineuses

Philippe Gomez, président du syndicat national de la thalassothérapie

Le sushi n’est pas devenu un produit de masse et ne le deviendra pas

Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil