Un site d'information
proposé par
Education

Une supérette à bas prix pour les étudiants d’Antony

En dix ans, le coût de la vie étudiante a grimpé de plus de 50% selon la Fédération des associations générales étudiantes (Fage). Une situation liée à l’augmentation des dépenses dites « obligatoires » comme l’alimentation. A elles seules, elles représentent une hausse de 4,4% du coût de la vie étudiante.

S’il existe de nombreuses épiceries étudiantes à vocation sociale en France, les résidents de la cité U Jean Zay d’Antony (Hauts-de-Seine), avec l’aide de Solidarité étudiante, ont, quant à eux, ouvert une épicerie coopérative sans conditions sociales.

 ==> Lire : « Étudier en France coûte trop cher »

 

Emilie Dumanoir

Vous aimerez aussi

Budget des ménages : l’alimentation reste un poids lourd

Les revenus modestes ont parfois du mal à y faire face.

Ça cartonne en France !

Découvrez les nouvelles tendances et les produits que les consommateurs français affectionnent.

Ils l'ont dit sur tous les budgets
Entre 60 et 70% des pannes sur les petits appareils sont dues à un manque d’entretien

Camille Beurdeley, déléguée générale du Groupement Interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager

L'habitat connecté, c'est en permanence de l'innovation, il faut faire le tri

François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique

Le marché automobile retrouve ses niveaux d'avant la crise

Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem

Les jeunes ont compris que la thalasso, ce ne sont plus des sommes faramineuses

Philippe Gomez, président du syndicat national de la thalassothérapie

Le sushi n’est pas devenu un produit de masse et ne le deviendra pas

Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil